Petit tour à la Dôle

Petit tour à la Dôle

Après un week-end “UTTJ” mouvementé, quoi de mieux pour la récup’ qu’une petite Dôle ?

Comme nous profitions d’un pont pour le week-end du 14 juillet et que nos enfants sont en vacances avec leurs grands-parents, j’avais proposé à Laetitia de faire une petite grimpette matinale à la Dôle, l’un des plus hauts sommets de la haute chaine des Monts Jura (1670m).

La Dôle, pour les non-connaisseurs, c’est cette montagne avec la grosse boule sur les Monts Jura. Ceux qui ont parcouru l’un des formats de la Transju’Trail y sont passés et doivent s’en souvenir car elle a sûrement laissé quelques traces!

L’idée était de partir de bonne heure pour y apprécier le lever du soleil. Celui-ci étant prévu à 5h56, estimant la montée à environ 1h, il nous a fallu partir de la maison vers 4h30. Bien sûr, nous sommes partis un poil en retard…

Nous avons garé la voiture à Cuvaloup vers 5h10 et nous avons entamé notre progression. Le chemin est balisé, on ne peut pas se tromper. La seule petite subtilité, c’est à mi-parcours, soit on emprunte un sentier sur la gauche qui rejoindra le chemin qui passe par le Col de Porte, soit on continue tout droit et on remonte les pistes de ski tout droit vers la grosse boule. Vu l’heure, ce fut notre choix.

La météo matinale est assez fraîche, pas désagréable avec les chaleurs du moment. Par contre, le ciel est voilé, il y a quelques nuages.

En arrivant à quelques mètres du sommet, une petite pause s’est imposée car nous avons été accueillis par un chamois (Laetitia a bien tenté de l’apprivoiser mais sans succès). Puis une fois arrivés en haut, nous avons raté le lever de soleil qui déjà passait au-dessus des nuages. Mais nous avons pu profiter d’une luminosité particulière pour contempler le bassin lémanique avec au premier plan la plaine de Gex juste devant le lac et en arrière plan, les Alpes. Nous n’avons pas pu vraiment distinguer le Mont Blanc mais il était bien là.

Je vous laisse découvrir dans le petit diaporama qui suit :

[rev_slider dole]

Nous avons emprunté la crête pour rejoindre le Col de Porte pour la redescente. En chemin, un nouveau chamois et quelques troupeaux.

Nous n’avons pas pu assister au spectacle magique du lever du soleil sur le sommet mais la balade était tout de même bien sympa. Nous l’avons terminé par un petit dej’ dans une boulangerie des Rousses.

Quelques infos pratiques:

Départ : Nous avons choisi de partir de Cuvaloup car il y a un parking et le chemin est vite accessible. Pour s’y rendre, depuis les Rousses, emprunter la D1005 direction Genève. Passer le rond-point de La Cure, les tremplins des Tuffes et le parking du Balancier. Le parking se trouve quelques mètres plus loin sur la gauche de la route dans un virage à droite.

Distance : de Cuvaloup au sommet : environ 3km (6km A/R). Dénivelé :  420m D+

Temps de parcours : prévoir environ 1h. Vous mettrez moins si vous êtes habitués au dénivelé.

Difficulté : moyenne (c’est à la portée de n’importe quel randonneur classique)

Equipement : Prévoir un petit sac à dos (pour y ranger àboire et à manger, l’appareil photo, une carte Topo-Gude du coin,…), un coupe-vent car il fait frais au sommet souvent exposé au vent, une paire de bâtons et de bonnes chaussures (rando ou trail). Prévoir également des habits de rechange dans la voiture.

Parcours :

Cet article a 1 commentaire

  1. Avatar

    Ahhhhh la Dole 🙂 Effectivement ce serait à faire au lever du soleil !! Chouette diaporama 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu