Tour du Plateau : Inespéré Top 10 !

Tour du Plateau : Inespéré Top 10 !

Normalement, après le Semi-Marathon de Bourg de la semaine dernière, un peu de repos aurait été le bienvenu. Sauf que je me suis fait gentiment inviter à la Montée des Jonquilles à Coligny (01), je ne pouvais pas refuser…

Après ma bonne performance au Semi-Marathon de Bourg-en-Bresse dimanche dernier, j’avais prévu du “cool” pour la semaine qui suivait. Mais au final, ça a été plutôt intense! Mardi, direction ma nouvelle passion (enfin pas trop mais bon), la salle de sport pour une séance de 30′ de RPM. Elsa, la coach, nous en a bien fait bavé et je crois que je n’ai jamais autant sué !!! Mercredi, c’était la séance hebdomadaire avec les “masters” préférés. J’ai décidé de rester derrière mais même comme ça, les sensations étaient mi-figue, mi-raisin… Mais si ces 2 séances étaient les uniques prévues dans la semaine (avant la sortie de dimanche avec les Lacets du Lizon), c’était sans compter sur l’ami Cyril Bouvier qui, la semaine dernière, m’a gentiment invité à participer à la course de son club, la Montée des Jonquilles. Difficile de refuser, vous en convenez…

Alors ce samedi, avec femme et enfant, direction Coligny, à environ 1 heure de route de la maison. Nous traversons la “petite montagne” jurassienne, de très jolis coins. Un peu perdus mais très jolis! Puis nous arrivons au but. Petit bonjour à Marielle et Cyril, en attendant Ivan qui se joint à la fête. La course se déroulera aux couleurs du Team Trail Jura. J’ai opté pour le petit parcours de 13km et 400m de dénivelé, une semaine après un semi, ça suffit bien je pense!

avant-depart-2

Je rencontre là aussi 3 anciens collègues dont Nicolas qui a fait le 10km de Bourg la semaine dernière. Il fait super beau, c’est très agréable. De source sûre, je sais que les terrains sont secs. J’obtiens des mêmes sources (que Marielle m’interdit de dévoiler…oups…) quelques conseils sur les difficultés des parcours. Le départ est un peu retardé suite à un accident sur l’autoroute qui occasionne des ralentissements, notamment pour quelques inscrits à la course. J’en profite pour trottiner quelques minutes avant de me placer tout devant sur la ligne de départ. Non pas que j’ai de grandes ambitions pour cette course mais je me dis que d’ici, même si un bon nombre me double, je ne serai pas ralentit par le peloton en cas de “goulot”.

C’est parti. Nous entamons une petite boucle sur la piste, puis une grande boucle autour du stade! Je suis bien placé même si j’ai du mal à savoir quels coureurs sont avec moi et quels autres feront le 23km. Je dois être dans les 30 premiers environ, tout confondu. Je croise les supporters du jour : Laetita, Lenny, Cyril puis Marielle qui, surprise, n’a pas le temps de prendre la photo, ce sera de dos! Puis nous entrons dans les chemins.

depart

Je le sais, la première partie de la course est montante. Si les 1ers kilomètres sur bitume se sont fait à environ 15km/h, la vitesse fléchit grandement à partir de cet instant. Je cours toujours mais je me fais beaucoup doubler. Franck, un ancien collègue qui fait le 23km me dépasse. Je le garde en point de mire jusqu’au village voisin où je prends un petit verre d’eau et repart. Là, on est dans le vif du sujet : une belle grosse côte dans un chemin comme on les aime! On arrête alors de courir, on colle les mains sur les cuisses et on avance. Je rattrape Franck, le dépasse et l’attend en haut, nous repartons sur une portion plus plate ensemble. Nous reprenons un bon rythme à 14km/h environ. Nous avalons les km et les quelques petites bosses avant que nos chemins se séparent.

Pour moi, c’est maintenant la descente. J’attrape un verre d’eau, moitié dans la bouche, moitié sur la tête car il fait chaud et c’est parti! Je me laisse aller si bien que je rattrape et double très vite les 2 coureurs de devant. J’en ai 2 autres quelques hectomètres devant. Quand ça descend, je reviens sur eux, quand ça remonte, je maintiens la distance. D’ailleurs, c’est le cas car après 8km environ, il y a une belle petite bosse à passer ou je remarche à nouveau.

Par contre, derrière, ça plonge et moi aussi! J’envoie ce que je peux et rattrape mes 2 cibles. Sur un point d’eau, je les double et accélère. Je ne me retourne jamais et je suis persuadé qu’ils sont à mes trousses alors je ne lâche pas. La pente est ensuite moins raide, il faut allonger un peu le pas pour garder l’allure. Devant, de nouvelles cibles. Je vois bien que je remonte sur eux mais il me reste moins de 2km de course, pas sûr que je les rattrape. Alors je ne m’affole pas et maintien le rythme, encore…

Voilà l’entrée du village. Sur un virage serré, je manque de m’éclater contre une barrière mais non, je l’évite, ouf! Nous voilà dans la rue qui remonte vers le stade. Derrière moi, il doit y avoir 50m d’avance et devant, 10m de retard. Je lance l’accélération finale, en n’oubliant pas de sourire pour la photo et dépasse mon prédécesseur. Petit coucou à Laetitia toute étonnée de me voir déjà là. Elle me lance un “T’es bien là!” Alors j’interprète que peut-être, je suis plutôt en haut du classement.

Dernier virage dans les quelques marches d’escalier et dernière ligne droite. Cyril est là sur le bord et m’encourage. Je franchis la ligne en 1h03. Le speaker m’annonce et juste en face de moi, je vois un écran où les arrivées défilent. Il n’y a que 8 noms avant le mien, je suis 9ème (sur 149 arrivants)!!!! Immédiatement, je me mets à avoir des rêves de podium dans ma catégorie : 4° senior… dommage. Mais j’ai encore une chance car les 3ers scratch sont récompensés ainsi que les 1ers par catégories  mais sans cumul. Ce qui veut dire que si les 3 séniors qui terminent devant moi sont sur la boîte, je suis primé! Encore pas de bol, le 2ème est vétéran 1, c’est raté! C’est donc le 3° senior qui sera récompensé, il est 8° à 5″ devant moi!!!

Pas grave, je suis déjà plus que satisfait de ce résultat. Jamais je n’aurai pensé finir dans le top 10 une semaine après mon semi! Je suis donc très content même si j’ai la petite frustration de n’avoir pas donné un peu plus pour pouvoir être récompensé. D’autant que comme au départ, nous sommes avec les coureurs du 23km et qu’ensuite je n’ai eu aucune indication, je n’ai jamais pensé à mettre le petit coupe de rein supplémentaire qui m’aurait fait gagné des places.

Classement

Classement complet ici

Sur le 23km, Ivan termine 2ème, encore une belle perf. Bon, il me dit qu’il n’avait pas de jambes aujourd’hui… J’aimerai bien ne pas avoir de jambes comme lui!

C’est donc une très belle après-midi ensoleillée que nous avons passé à Coligny avec la satisfaction du devoir accompli ! Maintenant, c’est promis, on se repose! Dimanche, petite sortie avec les Lacets, entrainements habituels en semaine et week-end de Pâques en famille la semaine prochaine. Ensuite, il y aura le trail des Réculées. Je suis inscrit sur le 29km mais là encore, ce sera en mode touriste. Je le ferai sans doute avec Marielle et promis, on le fera en moins de 4h!!!

Cet article a 2 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu