Baskets en panne ?

Baskets en panne ?

Au sortir des fêtes, c’est souvent dur, qui plus est par ce temps hivernal, de se motiver à aller courir. Cependant, depuis ma dernière course (Izernight fin octobre), je n’ai pas arrêté l’entrainement, ne serait-ce que pour maintenir le rythme et j’ai même poussé le vice jusqu’à me concocter un petit programme d’entrainement, ni trop léger, ni trop « ennuyant ».

Il consiste à réaliser 3 séances de course par semaines : 2 spécifiques en semaine (je profite de ma pause de midi pour arpenter les rues et sentiers autour d’Oyonnax) axées vitesse ou côtes et une sortie plus longue le week-end. Bon, comme c’est l’hiver et qu’à cette saison, dans le Jura, ce n’est pas rare d’avoir un peu de neige ( !!!), je n’ai pas vraiment d’état d’âme à ajouter ou remplacer une séance par du ski de fond. Mon programme, démarré début janvier est planifié sur 7 semaines et déjà 5 sont passées.

Pour la 1ère fois, j’ai bien cru pouvoir suivre jusqu’au bout un programme d’entrainement. Je dis bien « j’ai cru » car dans cette 5ème semaine, c’est la dérive !!! La séance S5-01 (alors oui, j’ai une codification très savante qui signifie juste1° séance de la 5° semaine du programme…) s’est bien déroulée malgré un froid de canard et la grêle qui s’est mise à tomber juste à la fin. Mais voilà, la S5-02 n’a pu avoir lieu pour cause de …travail (faut bien gagner des sous pour acheter des baskets !) et la S5-03 est passée à la trappe pour cause d’enfants malades et à nouveau ce léger manque de motivation périodique qui vient pourrir mon envie…

Mes chaussures sont donc temporairement en panne !!!

Il faut dire qu’après les dernières chutes de neige (il y a 3 jours) et les 60cm qui jonchent mon jardin, les chemins sont quasi-impraticables pour la course à pied. Même en raquettes, le poids de la neige fait plier les branches et les parcours ressemblent plus à une expédition d’Indiana Jones qu’autre chose. Et puis courir sur la route n’a jamais été ma tasse de thé alors si je peux éviter…

Mais qu’à cela ne tienne, demain, je vais mettre toutes les chances mon côté : dans le coffre de ma voiture, je vais  enfourner les skis, les baskets et les raquettes. Je vais aller voir du côté des pistes de fond les plus proches du travail si elles sont tracées et si ce n’est pas le cas, soit j’emprunte les chemins de rando prévus pour la raquette, soit je cours… c’est promis !

Allez, je vous tiens au courant dès que le mécano a fini les réparations.

Cet article a 4 commentaires

  1. Avatar

    Ah ces enfants malades! Il nous ont également forcé au repos ce week end! Bon, en même temps, ils ont partagé leurs microbes (tant qu’à faire!).
    Bref, revenons à ton manque de motivation. Je pense qu’il arrive un moment où effectivement la motivation baisse. As-tu un objectif? Cours-tu seul?
    En tout cas, ça reviendra à un moment ou un autre. Le tout est de se bouger, que ce soit de la course ou du ski, il faut te faire plaisir!

    1. lolotrail

      Oui, bon, c’est chronique chez moi… toujours des coups de moins bien de temps en temps mais je n’ai aucun doute sur le fait que la motivation va revenir! Côté objectif, il y a ma première course de l’année, la Rubatée Blanche (voir page calendrier) dans 10 jours alors évidemment, je ne vais pas tarder à m’y remettre! Merci pour les encouragements!

  2. Avatar

    Tiens mon pote … Un peu de motiv;0)))

    1. lolotrail

      Merci mon Riri… Faudra être motivé pour samedi prochain parce que cette fois, je ne t’attends pas!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu