La Rubatée Blanche

LAJOUX

L a Rubatée Blanche. Faut-il encore la présenter? Cette superbe course de tout début de saison, en pleine saison hivernale, à Lajoux, le village le plus haut perché du département du Jura . Il s’agit donc d’une épreuve sur neige (pistes de ski de fond dammées) avec deux parcours de 6 ou 12km, traversant de magnifiques paysages blancs et toujours avec une ambiance … qui déchire!!!

Pour moi, la course commence dès l’après-midi. Ma fille est en vacances, Papy et Mamie passent la semaine avec elle aux Rousses pour l’emmener au ski. Depuis Pratz, nous montons donc aux Rousses et c’est seulement ensuite que je redescend sur Lajoux. Mais il n’y a pas que ma fille qui est en vacances, toutes les écoles des zones B et C aussi! Ce qui occasionne quelques ralentissements sur les routes. De plus, la météo s’en mêle : le brouillard tombe, la neige aussi ! Bref, ça n’est que 20 minutes avant l’heure de départ que je récupère mon dossard n°301. Je constate que je ne suis pas le seul en retard… Je finis de m’habiller et je me dirige vers le sas.

Ce qui me plaît sur la Rubatée Blanche (précisez la couleur, il en existe une verte au même endroit mais au mois d’août!), c’est que c’est ce que j’appellerai la “Rentrée des classes” du Trail ! En effet, beaucoup ont coupé cet hiver, soit pour se reposer, soit pour profiter du ski, et en tout cas, il y a eu très peu de courses depuis la fin de saison dernière. Alors je rencontre les copains trailers : Coralie qui ne court pas cette fois, elle a une course de ski le dimanche matin), Fab notre photographe de choc, Marion la “performeuse du TTJ”, Ivan (président et performer TTJ aussi!), Lucas (toujours un TTJiste!), Renaud (organisateur de l’EcoTrail de Clairvaux les lacs), Christian et Jean-Loui, les super vétérans de Pratz et Lavans… bref, un peu tout le monde… On discute, on papote, on rigole et …

PAN ! Top départ, les chevaux (ou les vaches pour une rubatée) sont lachés! Si devant, ça part déjà vite, je choisis l’économie. Il faut dire que je sors d’une grippe et qe ma séance de mardi sur piste m’a laissé quelques traces aux mollets. La première boucle de moins de 2km, je la connais bien, je l’ai couru rien que 8 fois en 4 participations! On repasse vers le départ, j’aperçois René des Lacets du Lizon sur le bord qui m’encourage. J’ai bien fait de partir moins vite car la suite du parcours et notamment la première côte, en général, elle me casse. Là, je suis bien, je double. J’essaie de garder un rythme constant. Mais la combe qui s’offre à nous est tellement belle que je ne résiste pas à m’arrêter 2 secondes pour prendre une photo. Après 4km, je sens déjà que mon mollet gauche tire, alors je fais attention de ne pas trop forcer. C’est là aussi que les parcours 6 et 12km se séparent. Je ne verrai donc plus que des chasubles rouges.

La suite du parcours, je la connais aussi mais cette année, on y passe dans le sens inverse. Ça bouscule un peu les repères et la portion que nous descendions d’habitude, il faut la monter cette fois! Je pense que c’est ce qui me vaut un petit passage à vide vers le 6° km. Et puis la machine repart quand je sais que le ravitaillement devient proche. Là, je m’arrête et prend un verre : “ouille, c’est chaud!” e n’ai pas fait attention, c’est du thé.. mais ça passe bien tout de même. J’en profite pour saluer et plaisanter avec les courageux bénévoles qui nous attendent ici. Je repars avec un autre coureur avec qui je ferai quelques kilomètres en discutant. A ce moments, des spectateurs m’annoncent 95°… l’idée de finir dans les 100 me vient alors à l’esprit.

Et puis c’est la dernière descente. Je suis lâché par le groupe de devant alors je m’efforce de garder l’écart pour ne pas me faire rattraper. La dernière portion repasse sur la boucle du départ (ça fera 10 pour moi en 5 ans!) et c’est le dernier virage. Je jette un coup d’oeil derrière, je dois avoir 100m d’avance sur les poursuivants alors je m’arrête à nouveau pour photographier la ligne d’arrivée et je termine tranquillement. Je termine ma 5° Rubatée Blanche en 1h02 à ma montre. Le classement final me dira en fait 1h01’56” pour m’accrocher à la 87° place. Finalement, ça n’est pas mal du tout !

Une fois la ligne franchie, je rencontre encore certains que je n’ai pas pu voir avant le départ : Carole (qui prenait les photos pour Le Progrès), Clarisse qui termine derrière moi exténuée, Esin des Lacets du Lizon venue en spectatrice, Alain, également des Lacets qui lui a couru le 6km… Et puis comme je dois retrouver ma petite femme aux Rousses, je ne traine pas, je me rhabille et me sauve.

La 5° Rubatée Blanche fut encore une très belle course. Un parcours modifié chaque année, une organisation au poil, une ambiance du tonnerre, le plaisir de revoir tout le monde, le plaisir de courir dans la neige dans de magnifiques combes. Bref, une nouvelle édition couronnée de succès. Vivement l’année prochaine!

SITE DE LA RUBATEE BLANCHE

CLASSEMENT 2014 – 12KM

 [rev_slider rubatee2014]

Cet article a 5 commentaires

  1. Avatar

    Hello
    Super site… Beau travail
    Connais tu la distance exacte et le dénivelé de cette course??
    Merci

    1. lolotrail

      Merci Clarisse !
      Pour te répondre, si j’en crois ma montre, la Rubatée Blanche version 2014 fait 11.81km pour 202m de dénivelé.
      Mais si je transfert mon parcours sur http://www.openrunner.com, alors le parcours fait 11.952km pour 234m de dénivelé.
      A toi de choisir !

  2. Avatar

    Je suis un peu en retard mais bravo pour ta course et merci pour ce compte rendu ! Tu as fais une belle course, la photo est très sympa 🙂

    Je vois que ton site a changé, il est vraiment sympa comme ça.
    A bientôt,
    Aurore

    1. lolotrail

      Merci “mademoiselle”!
      Belle course, ça n’est pas le mot vu mon état de fraicheur, j’étais capable de mieux… Mais j’ai tout de même bien profité du moment et pris pas mal de plaisir!
      Quand à toi, belle idée ta “mini-interview”, heureusement qu’il n’y a pas de mois en “X” ou “Y” !!!
      Bizz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu