2016 – Le double défi – Ep. I

2016 – Le double défi – Ep. I

Wow… un titre alléchant pour annoncer ma saison 2016, vous ne trouvez pas? Car oui, 2016 sera (ou pas) une grande année dans ma pratique de la course à pied. Et oui, un double défi, 2 courses majeures que j’aurai à cœur de terminer. Une saison tout particulière qui va m’obliger à revoir ma préparation, mes entrainements. Une saison avec deux périodes bien distinctes, comme coupée en 2 (voire même en 3). Bref, je ne vais pas vous tenir en haleine plus longtemps et vous livrez ce que j’appelle l’Episode I et qui concerne la première partie de saison.

Déjà, premier changement notoire depuis que j’ai commencé à courir sérieusement (en 2010), je ne planifie pas la première et traditionnelle course de la saison, la Rubatée Blanche. Ça n’est pas la première fois que je n’y participe pas mais là, même pas au programme et pour cause, elle est annulée avant même d’être envisagée (déjà annulée l’an dernier à cause de la neige qui empêchait d’accéder à Lajoux, cette année, plus de bénévoles pour l’organiser, ce qui me fera sans doute écrire un billet sur le sujet). Je suis déçu car j’affectionnais particulièrement cette course et je regrette de ne pas y retourner. De fait, pas de préparation typée trail en ce début de saison mais bien du travail foncier pour aborder au mieux les prochains objectifs.

Ah, nous y voilà, quel sera donc le visage de la première partie de l’année? Et bien, une fois n’est pas coutume, Lolotrail se transformera en “LoloRoute” !!! Rappelez-vous, en 2015, déjà, j’avais approché la course sur route en participant à mon tout premier semi-marathon à Bourg-en-Bresse (que je terminais en 1h28). L’idée à l’époque était de me tester sur le plat et d’obtenir un temps de référence sur une distance “officielle”. J’aurai pu faire un 10km me diriez-vous? Il y en a chez moi mais je connais bien ceux qui y participent, je sais comment ils courent et je sais que j’aurai sans doute été découragé dès les premiers hectomètres en voyant les fusées partir devant moi sans que je ne puisse rien y faire. Alors le semi, c’était pas mal pour finir.

route

Avec les collègues de boulot, nous avions donc travailler pendant près de 2 mois pour cette course : fractionné avec des séances de VMA courtes, longues sur piste (même enneigée), séances sur route à allure semi-marathon (AS21 pour les puristes), etc… Et je trouve que pour la reprise après les fêtes, c’est vraiment bénéfique pour lancer l’année, cela permet de reprendre les bases de la course, même sur plat ce qui est de toutes façons aussi utiles pour le trail.

Alors en 2016, mon Défi n°1 ne sera pas simplement d’améliorer mon temps aux 21km car cet objectif seul ne m’intéresse finalement pas. Non, le Défi n°1 va plus loin et même le double car il s’agira de finir un marathon (soit 42.195km). Drôle d’idée?

En fait, l’idée est arrivée vraiment par hasard : Marie (les baskets roses) avec qui j’avais déjà fait le marathon de Montpellier mais en relai, nous propose il y a quelques mois des dossards pour le Marathon de Genève en échange d’article sur la course. Au départ pas vraiment intéressé, je me dis “pourquoi pas?” Genève, c’est à moins d’1h de la maison et au moins, j’aurais une fois dans ma vie couru la distance reine des course à pied sur route! J’accepte donc la proposition et me voilà embarqué dans une nouvelle aventure.

Je dois dire que ça me motive d’avoir ce type d’objectif : aller me confronter à l’inconnu, réfléchir à la préparation nécessaire pour bien finir la course, c’est un vrai job au final !

DEFI n°1 : Harmony Genève Marathon for Unicef le dimanche 8 mai 2016

Ma première partie de saison va donc durer 4 mois et se passera majoritairement sur route. Bien entendu, je vais planifier de nouvelles séances de fractionné, des sorties à allure spécifique. Pour autant, je continuerai à arpenter les chemins avec les Lacets du Lizon et je n’exclue pas non plus quelques séances spécifiques de dénivelé.

En course de préparation, je pense retourner au semi-marathon de Bourg-en-Bresse. D’abord, il est pile au milieu de cette première période et en plus ,je connais maintenant le parcours, ça sera plus facile pour moi, je pourrais me concentrer sur mes objectifs, la découverte du tracé en moins. Je n’aime pourtant pas vraiment le paysage de zone industrielle traversé 2 fois mais bon…

semi marathon bourg en bresse 2015

Je n’ai pas encore retrouvé d’autres semis proche de chez moi en avril alors il se peut que je me lance sur une petite distance du Trail des Reculées de Lons-le-Saunier. Pas d’objectif de résultats ou de classement, je vais vraiment l’envisager comme une préparation en me concentrant sur mon allure sur les portions “courables” et ma technique de course. Ce sera aussi l’occasion de tester l’alimentation en course.

Etant donné que ce Défi n°1 est vraiment spécial pour moi, je vais certainement ouvrir un dossier sur le sujet pour vous parler des différentes étapes de ma préparation, avec un premier sujet qui concernera le matériel (et oui, je suis équipé en trail, pas en route!).

Vous savez maintenant ce qui nous attend (enfin surtout moi) dans les 4 prochains mois. Pour la suite, j’attends encore quelques confirmations pour vous en parler.

Et vous, vous vous êtes fixés de beaux défis pour 2016?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu