Prépa SaintéLyon – Acte 1

Comme raconté dans mon dernier article (à lire ici), ma toute première séance de préparation pour la fameuse SaintéLyon était programmée ce matin avec une sortie de 27km, D+1300m, et devait durer environ 3h. Mais voilà, parfois, les plans peuvent avoir des accrocs!

Pour cette belle matinée (humide et brumeuse), il était prévu que nous soyons 2, voir 3. J’avais donc prévu un départ sur un lieu de rassemblement facile à trouver (la mairie de Lavans), rendez-vous 7h45 pour un départ à 8h au plus tard.

1er accroc : Mes 2 acolytes déclarent forfaits hier soir (on va dire “absents excusés”). Du coup, je modifie rapidos le parcours pour un départ de la maison (ça m’évitera de prendre la voiture). Au final, c’est donc un tracé de 30km qui m’attend.

le parcours prévu
le parcours prévu

Lever 6h30 (pour le bib’ du mini-moi) et du coup, j’en profite pour affiner les réglages de la montre, rentrer le parcours dedans pour éviter d’avoir à sortir la carte du sac. J’ai aussi prévu les bâtons. C’est ma toute première sortie avec des bâtons, jusque là, je n’en ai jamais eu besoin. Seulement, sur 75km, ça peut aider tout de même alors autant s’entrainer un peu avec.

Départ vers 8h. Je descends à Lavans, puis Lizon en surveillant le chrono pour être sûr de ne pas me cramer dans cette 1ère descente. Rapidement (mais pas trop), j’arrive à la passerelle du Lizon. De là, une première belle grimpette de 130m sur 0.7km pour rejoindre Ponthoux. Il y a encore des nuages mais d’en haut, c’est un peu plus dégagé. La montée continue ensuite pour passer la petite crête qui me fera basculer du côté de Saint Claude (encore 250m de gain d’altitude pour un peu plus de 2kms). Puis c’est l’arrivée sur Avignon-les-Saint-Claude avec de superbes vues sur les zones industrielles du Plan d’Acier et d’Etables.

Le Plan d'Acier
Le Plan d’Acier
Barrage d'Etables
Barrage d’Etables

2ème accroc : je comptais prendre un chemin qui descendait depuis l’entrée d’Avignon tout droit vers le centre de Saint Claude mais je ne l’ai jamais trouvé! Du coup, un petit tour dans les champs pour du beurre, retour vers les habitations et je demande ma route à un gentil monsieur qui taillait sa haie. Il me remet sur le bon chemin vers la ville mais ça m’occasionnera un petit détour de 2kms.

Bon, là, je sais où je suis, j’ai couru 4 semaines de suite en centre-ville de Saint-Claude pour préparer le Lyon Urban Trail (voir ici). Je rejoins donc rapidement LA difficulté du jour : la montée au Mont Chabot (D+420m sur 1.3km). Bon, évidemment, j’en bave mais finalement moins que sur le 10km de l’UTTJ (voir ). Les bâtons sont la plupart du temps d’un bon secours, ça soulage tout de même bien les cuisses, mais sur certains passages où il faut mettre les mains, ils deviennent vite gênants! Bref, j’arrive en haut et continue à suivre le balisage bleu de la course du mois de juillet presque jusque La Pérouse, j’en suis à 20km et 3h. Déjà, là, mon temps escompté va être dépassé…

La vue en montant au Chabot
La vue en montant au Chabot

3ème accroc : J’arrive à un croisement où ma direction n’est pas indiquée. Enfin, le chemin indique un belvédère, une grotte mais pas le bled où je veux aller. Du côté d’où je viens, je connais. Il me reste une dernière option sans aucun panneau. Un coup d’œil sur ma montre (sans doute trop rapide), elle me dit à droite, je pars à droite.

Je me retrouve su un chemin blanc en descente qui récupère une route bitumée. Ah, je reconnais, j’ai pris cette route à l’envers une fois… et en bas, c’est retour case départ à Saint Claude! A partir de là, ce sera une vraie galère durant 1h!

4ème accroc : Je m’arrête, regarde la montre qui dit de faire demi-tour, le GPS du téléphone qui me situe à bien 1km de mon point réel et la carte papier qui… bah qui rien parce que là où je suis, c’est hors de la carte!!!

Au jugé, je me dirige dans une direction qui me semble être la bonne, retrouve un chemin que je suis et qui m’emmène au beau milieu de la forêt. De là, plus trace, plus rien. La montre ne sait plus quoi m’indiquer, le téléphone m’a retrouvé à l’autre de Saint Claude alors que je suis encore plus loin hors de la carte…. Je m’énerve, rien ne va plus! En reprenant un peu mon calme, je décide coûte que coûte de retrouver le chemin indiqué sur ma montre. Je file donc tout droit, que ça monte, descende, qu’il y ait un passage ou non entre les arbres et finalement j’y arrive. Mais dans quel sens le prendre? Ça, la montre ne sait plus me le dire alors je vais à droite, au pif et …. je me retrouve quelques mètres plus bas que le croisement où je me suis trompé. Je ne reconnaît pas sur le coup et reprend ma route dans le “même” mauvais sens que la 1ère fois.

Mon tour "pour rien"
Mon tour “pour rien”

Bon, là, j’en a assez. J’appelle Laeti pour qu’elle me retrouve à Saint-Claude. Je descend la route bitumée jusqu’en bas cette fois et je rentre donc finalement en voiture. Il est 12h passé, ça suffit bien comme ça. Au final : 4h de course et 27km…

Quelques satisfactions tout de même : 4h d’effort sans être lessivé, j’aurai pu continuer sans problème; la découverte du chemin pour Avignon et ses belles vues; l’utilisation des bâtons que j’ai plutôt bien géré (j’avais peur que ça me gêne…).

Promis, la prochaine fois, si vous venez avec moi, j’emprunte des chemins connus!!!

Le parcours réalisé
Le parcours réalisé
Le profil
Le profil

La séance complète sur Movescount :

Movescount_logo

 

Cet article a 9 commentaires

  1. Avatar

    Mdr !!! Il te fallait François Gognon pour cette sortie 🙂
    En tout cas c’est dans un bel endroit que tu habites ! Sympa de pouvoir partir de la maison et de faire autant de monotraces et de déniv !!
    Biz

  2. Avatar

    Quoi? Le mythe s’écroule… Mon existence en est bouleversée… Les mecs n’ont pas tous un super 6ème sens de l’orientation? Il va me falloir du temps pour m’en remettre… beaucoup de temps… au moins autant que toi pour retrouver ton chemin!! 😉 Heureusement que Mme était là! Sinon, blague à part, très belle sortie! Que du bon pour la Sainté!

  3. lolotrail

    Comme me l’a suggéré Fanny, je vais devoir me mettre à la CO!

  4. Avatar

    Salut, je découvre ton blog avec plaisir, je participe également a la SaintéLyon cette année et pour la première fois. Petite remarque par rapport à ton début de prépa, je ne suis pas sur que les bâtons soient autorisé pour cette course, ils avaient été permis en 2010 pour cause de neige abondante

    1. lolotrail

      Tout à fait d’accord avec toi Kejaj ! Lorsque j’ai écrit cela, le règlement de la course n’était pas dispo et je pensais qu’effectivement, sur de telles distances, les bâtons pourraient être autorisés, ce qui n’a pas l’air d’être le cas… Pas grave, maintenant que je le sais, je vais m’entrainer sans! Merci de suivre ce blog et peut-être que nous nous verrons le jour de la course.

      1. Avatar

        et oui, batôns interdits sur la sainté (tolérés en 2010 à cause de la neige) !
        Mais de toutes façons c’est trop roulant pour en avoir besoin 😉

      2. lolotrail

        Pas grave Julien, je préfère sans bâtons! Cela dit, je pourrais bien en avoir besoin sur le trail des 7 monts mi-octobre, y’a de sacrées belles côtes…

  5. Avatar

    ben dis donc, t’es pas en retard pour attaquer la prépa !

    1. lolotrail

      Bah non, Julien, décembre, ça va être vite là! Et puis avec une femme qui travaille le samedi, un p’tit gars de pas encore 2 ans à garder, une grande que je ne vois q’un week-end sur 2 et tout ce qu’on a pu déjà prévoir, j’aurai finalement peu de temps à consacrer en octobre-novembre à cette prépa… Du coup, j’étale mon planning sur 3 mois !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu