Moux et la Sapaudia

Moux et la Sapaudia

Je suis arrivé dans le Jura il y a un peu plus de 10 ans. Mon intégration dans la région s’est faite au travers du travail et d’activités sportives et musicales essentiellement, jusqu’à ce que je rencontre Laetitia et son goût pour la promenade. Elle m’a fait découvrir Saint-Claude et ses environs et petit à petit, je me suis mis à aimer déambuler dans les sentiers escarpés du Haut-Jura avec une soif d’en découvrir toujours plus.

Il y a près de 7 ans, j’ai fait la rencontre de Jean-François Bourgine et de son frère Philippe. Ces 2 frangins sont des passionnés de sport et de montagne. Trail running, VTT, ski de rando, alpinisme… ils touchent à tout et peuvent notamment compter dans leurs exploits l’ascension du Makalu, 5° plus haut sommet du monde à 8481m! A cette époque, JF était en pleine préparation de son brevet d’Animateur en Moyenne Montagne et devait organiser des sorties pour valider ses examens (qu’il a eu) et pouvoir monter son activité “Exploricîmes” (ce qu’il a fait!). Par l’intermédiaire d’amis et collègues, il m’a proposé de participé (comme cobaye) à son Tour du Mont Blanc Express en 4 jours! C’était une occasion unique pour moi d’aller découvrir d’autres lieux, d’autres sentiers et de pouvoir randonner en montagne.

Image2
JF, passionné de montagne, voyage, photo…

C’était le 14 juillet 2009 et j’en garde de merveilleux souvenirs. JF m’a « initié » par cette excursion à la randonnée en haute montagne et c’est également à cette occasion que j’ai appris qu’il était possible de courir sur les sentiers alpins et qu’en plus, des courses étaient organisées exprès! J’ai donc essayé et 6 ans plus tard, j’ai couru des Marathons du Mont Blanc, des Transju’Trail, des Saintélyons et bien d’autres “trails”! Je lui dois donc la découverte de cette nouvelle passion sportive qui m’anime et qui me permet de garder un certain équilibre entre vie de famille, professionnelle et sportive. Plus tard, il m’a à nouveau emmené dans des coins montagneux à la découverte d’une faune et d’une flore qui m’était quasi-inconnue mais que lui connaît par cœur…

Mais voilà, aussi sportif, actif, passionné qu’il puisse être, il n’est pas invincible, comme nous tous. Depuis 4 ans, Jean-François fait face à de sérieux soucis de santé. Il navigue entre hôpitaux et montagne (avec une sérieuse préférence pour l’un des deux, je vous laisse deviner lequel !). En effet, sa maladie l’a rendu immuno-déficient, son corps n’arrive plus à produire les globules nécessaires à combattre les virus et maladies en général, la sienne en particulier. Après de multiples tentatives de traitement infructueuses, en cette année 2016 naît pour lui un nouvel espoir qui devra passer par une greffe de moelle osseuse. Cette opération consiste à prélever de la moelle (organe produisant les fameux globules nécessaires) sur un donneur sain pour l’injecter chez le malade. Si l’opération est relativement bénigne pour le donneur, elle implique des semaines en chambre stérile pour le receveur de manière à éviter tout risque qui condamnerait la réussite de la greffe.

Image3
Les 2 frangins, unis pour la vie !

Dans ce cas précis, le donneur n’était autre que Philippe, son frère. S’il est très difficile de trouver un donneur compatible parmi la population (1 chance sur 1 million), ça n’est pas forcément gagné non plus au sein de sa propre famille, les chances de compatibilité étant d’environ 25%. Philippe est en bonne santé, un gaillard robuste sans cesse perché sur un vélo, des skis ou des baskets. Pour lui, le don de moelle ne dure que quelques heures, sous anésthésie et lorsqu’il se réveille, il va aussi bien que lorsqu’il s’est endormi. La preuve en est, à peine quelques jours après le don de moelle osseuse, il partait en ski de randonnée dans les Alpes et il est déjà inscrit au Trail du Salève du 15 mai ! Si je vous dit ça, c’est simplement pour vous faire comprendre qu’être donneur n’implique aucun dommage sur la santé, qu’on peut continuer à vivre normalement sans conséquence mais que c’est une action volontaire qui permet de sauver des vies !

Regardez, je ne vous mens pas, Philippe vous explique :

Famille, amis, nous sommes tous maintenant pendus aux nouvelles et espérons que sa nouvelle moelle fasse effet et qu’il puisse disposer des défenses immunitaires nécessaires pour guérir. Retrouver rapidement Jean-François dans son terrain de prédilection, la montagne, nous ferait un bien fou, nous attendons tous le moment où il pourra à nouveau nous emmener vivre de nouvelles aventures.

Décider un jour de se lancer dans une greffe de moelle osseuse est évidemment et avant tout une décision d’ordre médical diagnostiquée par des médecins compétents. Mais lorsqu’on n’a jamais vécu cela, sait-on ce qu’est vraiment une greffe de moelle ? Qu’est-ce que cela implique ? Qui peut recevoir ? Qui peut donner ? Quelles conséquences ? Comment cela se passe ? … Des questions de ce type, je pense qu’on en a plein la tête. Pour obtenir des réponses, heureusement, il existe des structures pour nous aider, des associations reconnues d’utilité publique qui nous conseille et nous aide dans nos démarches.

sapaudia_logo_large

Dans l’entourage de Jean-François, des amis sont largement impliqués dans une association de ce type, La Sapaudia. Il s’agit d’une association très engagée dans l’accompagnement et l’insertion de toute personne en situation d’handicap. Elle s’attache aussi à des causes comme la leucémie et favorise et informe sur les dons, de moelle comme de sang. La Sapaudia est née en 2010 en Savoie et des antennes ont vu le jour en Haute-Savoie, Franche-Comté et Pyrénées. Elle est présente sur de grandes manifestations sportives comme la Transjurassienne qui a notamment développé spécialement un parcours pour les personnes en situation de handicap (un des membres de l’antenne Franche-Comté n’est autre que speaker sur la Transju’Trail). L’association s’attache aussi à essayer de communiquer le plus possible sur ces maladies, sur ces possibilités de venir en aide aux malades, de sauver des vies. C’est par exemple le cas en cette semaine du don de moelle osseuse où elle relaie et communique un maximum d’information en direction du public.

Mais pour en savoir plus, je vous invite à consulter le site internet www.lasapaudia.com .

J’ai été personnellement très touché par l’histoire de Jean-François. D’abord car même si nous nous fréquentons peu, nous avons plaisir à nous retrouver sur le lieu d’une course, autour d’un verre. C’est vraiment quelqu’un qu’il faut connaître : de bonne compagnie, joyeux, engagé, volontaire, avenant. Son frangin n’est pas pire, je vous rassure. Ces deux-là ne se permettront jamais de juger qui que ce soit, ils vous aideront tant qu’ils le pourront. C’est donc en toute logique que le jour où ils ont besoin de nous, on leur vienne en aide.

Image4
Le Playmobil de JF en action pour #LaSapaudia et #DonDeMoelleOsseuse

Mon objectif aujourd’hui n’est pas de vous apitoyer sur le sort de Jean-François, la greffe a eu lieu, il faut maintenant attendre. Non, si je vous parle de tout cela, c’est qu’il reste beaucoup à faire, pour d’autres, et que l’un des meilleurs vecteur de réussite, c’est de faire connaître ces maladies, ces traitements et surtout de vous dire combien une minuscule action aussi bénigne soit-elle peut être d’un énorme secours pour des malades. Ce travail de sensibilisation, La Sapaudia le fait très bien et c’est pour elle aujourd’hui que je vous sollicite et que je m’engage.

J’ai donc décidé de vous permettre d’être à votre tour acteur, à votre niveau, dans mon soutien à La Sapaudia. C’est pourquoi je vous propose un jeu-concours autour d’un engagement mutuel :

Moi, qui suis en bonne santé, je cours, et vous, au chaud chez vous, vous faites un petit don à La Sapaudia avec la possibilité de remporter de jolis cadeaux !

Ça vous tente ? Alors je vous donne immédiatement (enfin, très bientôt, encore un peu de patience…) rendez-vous sur la page de mon blog Lolotrail Runner Solidaire – Sapaudia sur lequel je vous explique tout : comment je m’engage, comment vous participez, comment nous aidons La Sapaudia  ensemble et ce que vous pouvez gagner !

Je vous dis donc à très vite en en attendant, je souhaite encore un prompt rétablissement à JF avec l’atteinte d’un nouveau sommet !

PS : Si vous souhaitez avoir des news de JF ou des infos sur la Sapaudia, n’hésitez pas à me demander, je vous dirigerai vers les bonnes personnes.

Fermer le menu