Trail Nigloland

Trail Nigloland

Ce week-end, c’était donc la conjugaison du trail et de bons moments en famille, direction l’Aube, pour le Trail Nigloland !

Je ne vous explique plus ce que c’est que Nigloland, lisez plutôt mon article de présentation ici.

Samedi en début d’après-midi, nous voilà donc en famille dans la voiture pour un trajet de 3h pour nous rendre à Bar-sur-Aube où nous avons réservé notre hébergement pour la nuit. Et pour rendre l’expérience plus sympa, c’est dans une roulotte que nous allons dormir! D’ailleurs, si vous passez par là un jour, je vous recommande l’adresse, les roulottes de champagne, qui propose à 2 pas du centre-ville dans un parc arboré des hébergements insolites. C’est un très bon endroit pour y séjourner avec les enfants puisque sur place, vous trouverez des jeux, une mini-ferme et une piscine chauffée ET couverte! Pour finir la soirée, nous avons été mangé en ville dans un restaurant … jurassien! (le Montagnard) Puis nous sommes rentrés dans notre roulotte (enfin plus exactement, j’ai filé voir le match de l’Euro avant d’aller me coucher!).

roulotte

Dimanche matin, lever 7h, petit-déj’ et douche dans la roulotte et nous reprenons la voiture pour 10 petits kilomètres pour nous rendre à Dolancourt au Parc Nigloland. En temps normal, il n’ouvre qu’à 10h mais pour l’occasion, nous pouvons déjà entrer et parcourir les allées presque vides entre les manèges pour rejoindre l’aire de départ. A noter que côté organisation, c’est plutôt bien fait : à la caisse, une enveloppe vous attend avec votre dossard, les tickets d’entrée au parc et les tickets pour les repas (inclus dans l’inscription) et juste après, du personnel vous explique tout.

Malgré que le 28km/700m D+ est le premier à partir, il y a déjà beaucoup de monde sur place. Je place dans un premier temps mon dossard sur mon short jusqu’à temps qu’un officiel FFA vienne me dire qu’il fallait le mettre absolument sur la poitrine, que c’est la règle et que je risque de ne pas être classé!!! Bon, voulant éviter toute altercation inutile, je m’exécute… D’ailleurs, côté règles, celle qui interdit les écouteurs a bien été rappelée.

13495483_10154398335939497_1687204982621404343_o

A l’heure du départ, je me colle immédiatement sur la première ligne. Non pas que j’aie de grandes ambitions mais je souhaite surtout éviter les possibles bouchons du départ. Après le coup de feu et un petit coucou à la famille sur le bord du chemin (qui ira ensuite profiter des manèges pendant que papa court!), je suis assez étonné du rythme imprimé qui se trouve être largement soutenable (environ 15 km/h). J’ai plutôt l’habitude des départs canon où les premiers avionnent déjà à 18-19km/h! Du coup, je suis 6 ou 7° dans les allées du parc et avant même de passer les grilles, j’ai déjà pu doubler 2 concurrents sans même forcer.

La course commence vraiment ensuite, lorsque nous empruntons les sentiers au milieu du vignoble. Les chemins sont larges et en bon état, ça commence à grimper un peu et je suis 4°. J’ai mon prédécesseur en ligne de mire mais je ne souhaite pas faire l’effort pour le reprendre, je préfère me réserver, surtout que le soleil est de la partie avec la température qui va avec! Après environ 2km, un coureur me rattrape. Je me dis alors que le troupeau ne va pas tarder à me dépasser. Non, en fait, il est seul, les poursuivants se trouvant plusieurs dizaines de mètres plus loin, et il a été intrigué par mon maillot “Team Trail Jura” car lui est jurassien d’origine. Nous papotons un peu et d’un coup, il s’arrête… Je n’ai pas compris mais je ne me pose pas trop de question car dans le même temps, je rattrape le 3° et le dépasse juste avant un sous-bois.

13533256_996667347095576_1858709518886139610_n

Me voilà donc après 3km dans le trio de tête, c’était assez inespéré! Surtout, dans les bois, les sentiers sont plus gras et plus techniques et je suis apparemment bien plus à l’aise que mes poursuivants. Rapidement, je fais un trou. Je me retrouve seul car devant, les avions se sont fait la malle, je ne les vois plus. Alors j’avance, sans faillir. A ce moment de la course, c’est une succession de montées, de descentes, un coup dans les vignes, un coup dans les bois. Je me retourne quelques fois et je vois que j’ai fait le trou mais sans pour autant avoir largué tout le monde. Nous en sommes à 7km et nous traversons un village (Argançon) qui, mis à part les 2 signaleurs est bien désert…

Mais après ça, nous entamons 2 bons kilomètres de portion plate. Je sens que mon allure bat de l’aile. Bon, je reste tout de même sur un 13.5km/h mais derrière, ce sont apparemment des avaleurs de bitume diplômés et ça ne tarde pas à rentrer… Nous récupérons les coureurs du 15km, je suis toujours 3° mais déjà un coureur revient et nous faisons route ensemble. Un troisième larron du 15km se joindra à nous, il est parti de fond grille avec sa copine mais il n’était pas à son rythme et remonte dans le classement. Cela me servira bien car il me servira de “pacer” un peu plus loin lorsque dans une côte, je flanche un peu et que 2 autres coureurs me dépasse. Dans ma tête, je me dis que 6 ou 7°, c’est déjà un top 10 et c’est plutôt bien. Mais mon lièvre me pousse à revenir et du coup, je ne perd pas le contact. Sur toutes les phases descendantes, je reviens tranquillement, surtout quand c’est gras et je finis par revenir en 5° place jusqu’au parc où nous bouclons après 21km.

13559122_10154398433349497_1684834980076698673_o

Là, petit ravitaillement et mon poursuivant me rattrape, nous repartons ensemble sur la petite boucle de 7km qu’il reste à faire. Il est à la peine dès la première côte et je le dépasse au sommet. Sur la descente suivante, le prends le large et je ne le reverrai plus. Dans une longue portion en faux plat, je vois au loin le 4° mais jamais je n’aurais l’occasion de revenir sur lui. Sur la fin de parcours, nous doublons les quelques attardés des petits parcours et nous revoilà dans le parc. Nous traversons les allées plus ou moins bien balisées au milieu des visiteurs jusqu’à la ligne d’arrivée que je franchis en 5° position après 2h24 de course. Pour le coup, je suis plutôt fier du résultat, ce n’est pas top 10 mais top 5! Autre satisfaction, il y a 3 V1 devant moi, je termine  alors 2° senior! Bon, après en regardant le classement, il n’y a que 50 arrivants, ça tempère un peu la performance mais tout de même, c’est un bon résultat pour moi!

13532874_10154325477734510_8558666595647831377_n

J’ai bien apprécié également le ravito d’arrivée avec ses melons et ses fraises!!! Je me suis tapé une barquette complète et j’ai même ramené le dessert pour la famille! J’ai aussi rapidement fait la rencontre de la Smoukinette Panda qui a fait le 15km (+3 suite à une erreur de parcours). Par contre, impossible de savoir si les catégories seront récompensées. Cette info m’intéresse puisque je suis sur le podium senior. Mais surtout, la cérémonie doit avoir lieu à 17h30 alors si je ne suis pas récompensé, ça ne vaut pas le coup de rester si tard alors que nous avons encore 3h de route pour rentrer.

Pour le reste de la journée, j’ai retrouvé femme et enfants pour le repas et nous avons profité des attractions du parc. D’ailleurs, si vous n’y êtes jamais allés, c’est un parc moins grand qu’Astérix ou Disney, plus familial, avec des manèges pour tous les âges. Surtout, le parking est gratuit, les allées sont très propres et il y a moins d’attente! Puis nous avons repris la voiture pour rentrer dans le Jura en écoutant à la radio le match de la France (nous venions d’apprendre que nous étions mené au score!!!).

Pour faire un peu le bilan de cette aventure, je trouve que l’idée d’associer une épreuve sportive pour la promotion du parc est une brillante idée! Ce sont plus de 500 personnes qui sont venues pour courir et je suis persuadé qu’une grande partie des coureurs à emmené les familles, ça fait des entrées payantes supplémentaires non négligeables!

Parmi les points forts, je noterai le parcours qui est finalement assez exigeant malgré le faible dénivelé, tout en relance avec parfois de grands faux plats montants, uniquement 1 ou 2 montées sèches. Côté paysage, le tracé au milieu des vignes et des sous-bois est assez sympa même si évidemment, ça n’est pas une région où vous gravissez des cols ou des sommets  pour bénéficier d’un panorama à 360°! L’organisation est aussi assez bonne, tout a été prévu bien que la jeunesse de l’épreuve montre encore un manque d’expérience.

Par contre, le gros point faible à mon sens, c’est l’ambiance. Outre celle entre coureurs et accompagnateurs au moment du départ et de l’arrivée, sur le reste de la course, c’est plutôt triste! Lorsque nous sommes hors du parc, nous ne traversons qu’un seul et unique village qui était vide : pas un habitant sur le trottoir, pas un spectateur, rien! Et une fois dans les allées du parc, nous courons au milieu des visiteurs sur un tracé balisé mais nous avons plus l’impression de les gêner qu’autre chose. De plus, ceux-ci sont venus profiter des manèges et n’ont que faire de la course. Je crois que l’organisation doit travailler sur ce point pour rendre le trail vraiment convivial. Pour moi, hormis le fait que c’est un parc d’attraction qui l’organise, c’est une course à label FFA avec des officiels plutôt désagréables d’ailleurs.

En résumé, si vous souhaitez allier sport et détente, inscrivez-vous pour l’an prochain, l’expérience reste séduisante : courir le matin, se divertir dans les manèges l’après-midi, c’est sympa! Surtout que ce parc Nigloland est à découvrir.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    Un super classement! Bravoooooooo ! Contente de t’avoir vu en pleine dégustation des fraises 🙂 hihi

    1. lolotrail

      En plus, elles étaient super bonnes! J’ai ramené un fond de barquette à ma femme et mes enfants!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu