#1 – La bonne idée

#1 – La bonne idée

Vous avez parcouru des tas de courses et aujourd’hui, vous souhaitez vous lancer dans l’organisation de votre propre épreuve. OK, l’envie est un bon début. Mais quelle course? où? quand? Voici quelques éléments à prendre en compte avant de démarrer vos démarches.

Parmi toutes les courses que vous avez parcouru, lesquelles avez-vous préféré? Pourquoi? Qu’est ce qui fait que vous voulez y retourner l’an prochain?

Ce sont autant de questions à se poser car si vous voulez que votre future épreuve soit un minimum pérenne, il faut attirer du monde et surtout rendre les participants fidèles.

De nombreuses raisons peuvent faire qu’un coureur se réinscrive l’année d’après : des paysages magnifiques, une ambiance particulière, un format de course original, …

Regardez par exemple, la Saintélyon attire toujours plus de monde car c’est une aventure, un défi, le plus vieux trail nocturne de France. J’y suis allé en 2013 pour la découvrir, je voulais absolument vivre la magie des files de lucioles dans la nuit et je n’ai pas été déçu. Le parcours n’est pas parmi ceux que je préfère, trop de route pour moi et pourtant, je me suis réinscrit en 2015 pour être à nouveau plongé dans cette atmosphère si particulière.

Autre exemple, plus modeste, le DuoTrail des Crozets (39). C’est un trail assez court (24km) qui se court à 2. Chaque coureur effectue une boucle en solo (sur des parcours différents) puis ils se retrouvent pour une 3ème boucle en duo et finissent ensemble. Vous avez déjà vu ça ailleurs?

L’important est donc de trouver l’idée qui intéressera, qui retiendra l’attention et qui fera revenir les participants.

Peut-être voulez-vous simplement faire découvrir au monde vos parcours d’entrainement parce qu’ils ont un intérêt particulier : un panorama, une curiosité touristique, un chemin de légende (comme pour le trail de St Jacques qui emprunte une partie du parcours utilisé pour le pèlerinage de Compostelle),…

Réfléchissez donc au concept de votre future course, soyez sûrs qu’une course similaire n’existe pas déjà autour de chez vous. Pour cela, vous devez avoir une idée précise de votre parcours : tracez-le sur des outils sur internet tels que Openrunner ou Trace de Trail. A ce stade, pas la peine d’être très précis, vous aurez le temps d’ajuster ou d’adapter par la suite.

thin-0545_map_travel_distance_directions-512

Connaître la distance vous permettra aussi s’appréhender les ressources humaines dont vous aurez besoin. En effet on ne gère pas un cross de 10km comme un ultra de 100km. Aussi, les parcours en ville ou sur route demandent d’être plus nombreux pour assurer la sécurité des coureurs si vous empruntez des voies ouvertes à la circulation. Il vous faudra peut-être envisager d’organiser plusieurs courses de différentes distances sur le même évènement, ce qui demande de sacrées ressources.

Il faut aussi pouvoir un peu estimer le nombre de participants que vous escomptez pour votre première car cela changera votre budget (en recettes avec le nombre d’inscriptions mais aussi en dépenses avec les lots, les ravitaillements à prévoir en conséquence, …).

Couchez donc tout ceci sur papier, commencez à en parler autour de vous, sondez les potentiels participants, pour savoir si votre idée intéresse.

Vous l’aurez compris, on ne décide pas du jour au lendemain d’organiser une course. Cela demande un grand travail de réflexion et de repérage en amont pour savoir quelle type d’épreuve vous souhaitez organiser, par où elle va emmener les participants. Bref, construisez des fondations solides pour votre projet, préparez bien le terrain pour éviter les futures déconvenues. Soyez convaincus que vous avez eu la bonne idée!

Prochaine étape : constituez votre équipe de bénévoles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu