L’aventure UTTJ

L’aventure UTTJ

Décrire en quelques lignes les émotions que j’ai vécues ce week-end dans l’organisation de l’UTTJ Un Tour en Terre du Jura est quasiment impossible. Pour une fois je ne courais pas (ou presque pas), j’étais de l’autre côté de la barrière aux petits soins de mes amis coureurs. Autant je peux prendre un vrai plaisir en parcourant des chemins magnifiques aux sommets de montagnes et cols plus beaux les uns que les autres, autant me mettre au service des autres m’a procuré une bien grande  satisfaction. L’UTTJ Un Tour en Terre du Jura, comme je le dis dans le titre, est une réelle aventure.

Une Aventure sportive

IMG_6339

L’UTTJ est avant tout une épreuve, un trail, de 120km et 6800m de dénivelé positif à parcourir sur 3 jours autour de Saint-Claude. La course est technique, éprouvante, longue et le premier venu sera vite surpris de la difficulté pour boucler le parcours dans son intégralité ou même en relais à 2. C’est un défi que se sont lancés  les coureurs, envers eux-mêmes, ils sont venus se prouver qu’ils en étaient capables. Pour certains, c’était un objectif, pour d’autres, un tremplin pour des épreuves mythiques peut-être plus exigeantes encore. Mais tous sont venus avec l’idée d’en découdre, de faire de leur mieux, de résister autant qu’ils le pourront. Les « favoris » enchaîneront le prologue et les 2 étapes en un peu plus de 12 heures. Les plus modestes resteront au total plus de 27 heures dans les chemins ! Mais tous vous le diront, ils sont fiers d’être arrivés au bout, ils ont largement profité de ce que le Jura pouvait leur offrir…

Une aventure humaine

13716182_10154379918979510_1056566557832452152_n

Venir faire l’UTTJ, c’est savoir que ce seront 3 jours parfois de galère mais que tous les partants seront dans le même bateau, au même niveau. Alors on s’encourage, on se félicite, on se donne un coup de main. J’en ai vu certains courir ensemble durant 3 jours alors qu’ils ne se connaissaient pas au départ de la course (comme Cindy et Marc) ! J’ai vu des bandes de copains (Jean-Marc, David, Stéphanie, Gilles,…) venus de l’autre bout de la France pour venir se marrer sur les sentiers jurassiens. Venir faire l’UTTJ, c’est courir 3 jours d’affilé, avec 3 départs, 3 arrivées et à la fin de chaque journée, venir partager un bivouac avec les autres coureurs. La formule permet l’échange entre les participants, l’entraide, le partage. C’est aussi en profiter pour discuter avec les bénévoles, rigoler, partager une bière. Tout est fait sur cet UTTJ pour que l’ambiance reste familiale, bonne enfant et c’est sans doute pour ça que beaucoup en sont à leur 3, 4 ou 5° participation et que d’autres ayant découvert l’épreuve compte bien revenir !

Mon aventure de bénévole

13668967_1731352490439042_208585961719895867_n (1)

Mon tout premier contact avec l’UTTJ, c’était en tant que spectateur, en 2012, j’étais venu voir ces « fous » au départ d’une course qui pour moi était à l’époque une vraie montagne ! En 2013, il y avait un 10km, ce qui tombait bien car en plein travaux à la maison, je n’avais pas le temps de m’entrainer pour un tel défi et cette distance me suffisait bien. J’ai tout de même fait connaissance avec une des difficultés du parcours, le Mont Chabot. En 2014, j’étais inscrit sur la TDS, j’avais passé un cap et l’UTTJ me semblait une bonne préparation 2 mois avant Chamonix. J’ai fini la course en près de 18h et j’ai vraiment adoré au point de me réinscrire en 2015. Malheureusement, les fortes chaleurs du jour avaient eu raison de moi et j’ai dû abandonner dès le premier jour. Ne souhaitant pas rentrer prématurément à la maison, j’ai décidé de donner un coup de main et fermant la course une partie du 2° jour. J’avais trouvé cette expérience tellement enrichissante qu’à la fin de la course, je suis allé voir Sam, le directeur de course, pour lui proposer mes services dans l’équipe d’organisation.

En 2016, me voilà donc intégré dans l’équipe. Rapidement, Sam compte sur moi et me fait confiance. L’UTTJ vit un profond bouleversement avec un changement de formule : il passe de 2 à jours avec un prologue. Je suis alors responsable du parcours de ces 15 premiers kilomètres de course. Il me faut donc trouver les chemins, prévoir l’équipe de bénévoles qui assurera les différentes tâches (signaleurs, ravitaillement, etc…). Je serai bien aidé par Brigitte qui habite sur le secteur et connaît tout le monde et tous les chemins ! Nous peaufinons tout ça avec Sam, nous avons plusieurs réunions avec les autres de l’équipe les mois précédant la course pour planifier l’épreuve.

13781763_10154379918839510_470470930918124371_n

Une fois le jour de la course arrivé, pour nous aussi ce sont 3 jours d’endurance qui débutent ! 3 journées non-stop, de 5-6h le matin à parfois 21-22h le soir pour que tout se passe bien, pour que es coureurs puissent profiter comme il se doit de l’UTTJ. Pour ma part, je m’affaire à différentes tâches entre balisage et débroussaillage (à la faux!) du prologue le matin du départ, remise des dossards et accueil des coureurs l’après-midi, le signalement à des croisements de routes, assurer le respect des barrières horaires, rapatrier les hors-délai et les abandons, jouer l’ouvreur sur une partie du parcours (pour vérifier le balisage avant le passage des coureurs) …

Ce ne sont que quelques exemples car ces simples activités ne suffisent pas à faire une course. Nous sommes pas loin d’une centaine de bénévoles au total sur les 3 jours et chacun à son rôle et son importance et je crois que les coureurs l’ont bien compris !

Ma relation bénévole – coureurs

13707634_10154379919074510_1434699792753997589_n

Je pense que j’avais une place privilégiée pour être prêt des coureurs en surveillant les barrières horaires. Evidemment, je n’ai presque pas vu les premiers du week-end mais j’ai vécu une grande partie de l’épreuve avec la fin de course. Et honnêtement, si c’était à refaire, c’est exactement au même endroit que j’irai ! Si évidemment on peut saluer la performance des plus rapides, il me semble que la vraie aventure s’est réellement vécue ici, avec les derniers ! Ils ont passé 2 fois plus de temps que les autres sur les sentiers, ils ont trouvé les nombreuses côtes 2 fois plus dures que les autres, ils ont accumulé 2 fois plus de fatigue et pourtant, chaque jour, ils se sont relevés pour repartir. S’ils ne se mesuraient pas avec les autres concurrents (qui étaient je pense plutôt des alliés), ils se battaient avec un chronomètre qui parfois auront eu raison d’eux. Se faire battre par plus fort que soit, c’est acceptable mais par une montre, c’est plus difficile à digérer. Vraiment je les admire !

13700027_10154379919114510_2930771953386717817_n

En début de course, j’ai pu me placer en milieu de peloton, quand tout le monde est encore à peu près groupé. J’ai vu passer les copains en attendant que les derniers arrivent pour surveiller qu’ils étaient dans les temps. Déjà, ça semble compliqué pour certains alors on les encourage pour la suite. Plus tard, ce sont les premiers abandons, sur blessure, sur problème digestif, je ramène 2 coureurs à Saint Claude. Certains ont d’autres soucis, d’ordre technique : Rachid se retrouvera le short trempé à cause de sa poche à eau percée. Alors je lui rafistole comme je peux avec du ruban adhésif, histoire que ça tienne jusqu’à la fin de l’étape. Je finirai par lui en prêter une pour le lendemain.

Et puis sur les fins d’étapes, c’est vraiment avec ceux qui sont dans le dur que je me retrouve. La barrière horaire devient de plus en plus une menace, ils ont de plus en plus de mal à avancer. Mais malgré tout, ces « héros » gardent le sourire et l’esprit combatif. Chaque coureur qui passe devant moi, je l’encourage, j’ai un mot pour chacun pour leur expliquer la suite du parcours, pour leur dire de ne pas lâcher, qu’ils peuvent y arriver. J’irai jusqu’à chercher le dernier coureur, Franck, 1km avant la dernière barrière du parcours pour lui expliquer que ça va être compliqué mais qu’il peut le faire. Mes quelques mots lui ont apparemment fait du bien, il accélère le pas, trottine quand il peut et passera pile à l’heure à la barrière et se permettra même de doubler les 2 coureurs devant lui, Noémia et Gilles, des parisiens un peu perdus dans la montagne jurassienne. Mais eux aussi seront au rendez-vous à Saint-Claude et j’étais là pour accueillir ces 5 ou 6 derniers participants avec une intense émotion. En effet, je commence à les connaître, j’ai vécu avec eux la course, j’ai de l’affection pour eux et de les voir franchir l’arche de d’arriver me donne presque les larmes aux yeux.

Mon aventure UTTJ

13686535_10154371064464510_2168054654093248244_n

Nous n’avons pas totalement terminé car nous allons faire un débriefing de la course pour tenter d’améliorer encore certaines choses. Mais déjà, nous sommes fiers d’avoir pu offrir à 250 coureurs un bel UTTJ dont beaucoup se souviendront longtemps. Les réactions d’après course, que ce soit en direct ou via les réseaux sociaux semblent unanimes : ils ont tous aimé la course, ils nous remercient pour notre dévouement, nos sourires, notre gentillesse, disponibilité,… Nous n’attendions pas forcément de remerciements mais cela prouve que nous avons fait le job, qu’ils ont apprécié et qu’ils rentrent chez eux des souvenirs plein la tête.

13645221_10154378076549510_2758677653700992806_n

Si je connaissais déjà pas mal de participants, notamment les locaux (Sabine, David, Frédéric, Franck, Christophe, Jacky, Anthony,…), j’ai fait aussi beaucoup de belles rencontres et j’espère bien revoir ces coureurs, que ce soit ici ou sur d’autres courses. Ce sont ces coureurs qui m’ont émus, qui m’ont fait rigoler, avec qui j’ai passé de bons moments. Je me permettrai ici d’en citer quelques uns et je suis sûr d’en oublier d’autres :

edeltraud_alain

Edeltraud et Alain, un couple de lillois très gentils. Elle est allemande, ils ont fêter leur 34° anniversaire de mariage faisant suite à leur première rencontre dans un petit village nommé Paradis. Pour eux, c’était aussi le paradis ce week-end dans le Jura !

13726668_1732764360297855_6979844639974967815_n    13620890_10209484576942155_5878553877215989144_n

Stéphanie, Gilles, Jean-Marc, David et Xavier, les picards en balade dans le Jura. Une vraie bonne humeur pour ces habitués (pour certains) de l’UTTJ. Ils reviennent tout le temps tellement ils aiment en baver et ils remplissent leurs valises avec de nouveaux concurrents chaque année !

384983_2440412683511_1123408373_n
Désolé, pas trouvé de photos de la course …

Cindy qui a couru 3 jours, la veille de son anniversaire, avec un large sourire malgré les épreuves (je lui ai répété au moins 10 fois !) et qui doit avoir des douleurs aux zygomatiques aujourd’hui!! Elle a trouvé la compagnie de Marc, ils ont été inséparables durant ces 3 étapes !

Pas de photo de Franck non plus…

Franck que j’ai motivé comme jamais pour franchir la dernière barrière ! Ah il les voulait ses points ITRA !!!

13709811_10154381535924510_2056080730190506088_n

Noémia et Gilles, ce couple de parisiens, peut-être un peu juste au point de vue entrainement pour l’UTTJ mais largement au point pour leur gentillesse et leur bonne humeur !

13692503_10154371870064510_4100838155825420983_n   13781656_10154379920319510_5208617216860520158_n

Laurence et Philippe, arrivés aux dossards avec des t-shirts sur mesure au design spécial UTTJ ! Comme les autres, une vraie bonne rencontre et il fallu évidemment que je les prenne en photos à l’arrivée de leur relais !

12042874_1649422598639544_7865930228386817225_n

Rachid, le nomade de l’autre côté de la haute-chaine du Jura ! On a bien rigolé en réparant sa poche aux Moussières avant que je lui prête la mienne le dernier jour. Il me doit toujours une bière d’ailleurs…

Et tous les autres, avec qui je n’ai pas forcément d’anecdotes mais avec qui j’ai pu échanger quelques instants sympathiques. C’est pour tout ce petit monde que je reviendrai en 2017 avec toute l’équipe UTTJ. Vous m’avez fait vivre de beaux moments de bonheur et quand on vit une telle aventure, on se dit que vous valez vraiment le coup !

MERCI A VOUS !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu