Semi-Marathon de Bourg 2016 : Record battu !

Semi-Marathon de Bourg 2016 : Record battu !

Voilà que s’achève le premier « quart » de ma saison. L’objectif ultime reste bien la TDS fin août lors de la grandiose semaine UTMB mais cette première moitié de saison était consacrée au travail de vitesse avec un tout nouveau défi intermédiaire, le Marathon de Genève. Pour y arriver, j’avais placé le Semi-Marathon de Bourg-en-Bresse afin de pouvoir jaugé un peu l’état de forme et de performance.

Le Semi-Marathon de Bourg-en-Bresse, c’est ma 2ème participation cette année, c’est aussi mon 2ème semi-marathon sur route tout court ! Fort d’un test qui me donnait une VMA à 19.5km/h fin 2014, j’avais à cœur de me tester sur un format officiel et ce, aussi pour comparer un temps de référence à mes amis routards, ce que j’étais incapable de faire auparavant car le moindre 10km à la maison comporte au bas mot 300m de dénivelé positif ! C’était chose faite en mars 2015 afin un objectif à 1h30 rempli puisque mon temps réel était de 1h28.

20160313-semi-marathon-et-10-km-de-bourg-en-bresse

Pour cette seconde participation, le but était donc tout naturellement de faire encore un peu mieux. Pourtant, j’ai eu une préparation une peu hasardeuse depuis Janvier car si l’an dernier, nous nous étions appliqué à réaliser de belles séances de fractionnés au minimum une fois par semaine, je ne peux pas en dire autant de 2016 : 3 ou 4 séance de fractionné à VMA ou approchant seulement, des séances de course remplacées par du tapis ou du RPM avec la découverte de la salle de sport (inédit me concernant !), des séances enneigées remplacées par du ski, … Bon, mine de rien, même si le programme n’a pas été suivi à la lettre, ce furent tout de même des séance qui font transpirer ! Par contre, depuis fin janvier, j’ai régulièrement opté pour des séances de routes en ville de 13 ou 14km avec près de 400m de dénivelé. Ce sorties m’ont par contre bien préparées je pense car je les ai réalisé avec des « vieux briscards » qu’il n’est pas aisé de suivre, le rythme était élevé. Et puis sur ces sorties, j’arrivais à des temps de 1h15, j’étais donc déjà proche des objectifs du semi.

C’est donc relativement confiant que j’aborde le Semi-marathon de Bourg-en-Bresse. Bien que la course est à 1h de route de la maison, c’est un week-end familial qui nous attend avec boutiques le samedi, restaurant en famille, nuit à l’hôtel,… Je suis donc juste à côté de la ligne de départ lorsque je me réveille dimanche matin. Le temps est clair, dégagé, il fait frais et pour l’échauffement, les manches longues sont de rigueur mais je les abandonnerai pour le départ. Je retrouve par-là Cyril et Marielle du Team Trail Jura, le maillot que je porte ce matin : objectif 1h24 pour Cyril et 2h00 pour Marielle. A l’échauffement, je croise aussi Nicolas, un ancien collègue qui court le 10km et c’est d’ailleurs avec lui que j’entre dans le sas préférentiel (objectif inférieur à 1h30 pour le semi et 40’ pour le 10km).

9h30, le départ est donné et immédiatement, je tente de prendre un rythme de croisière. Surtout ne pas s’emballer, ne pas griller tout de suite les cartouches. Nicolas est avec moi et je me dis que 40’ aux 10km, ça me mettrai bien dans mes objectifs alors je reste avec lui. A quelques encablures, je passe devant Laetitia et les enfants pour leur faire un petit coucou. Les premiers kilomètres se font entre 3’45 et 4’00, je suis en avance sur mon estimation. Passage devant la belle église de Brou puis direction centre-ville où la foule nous attend à la Halle du Marché avec un orchestre. Nous filons ensuite vers la zone industrielle Nord. Là, j’aperçois un tshirt du Trispiridon d’Oyonnax noté « Julien » dans le dos. C’est un autre copain que je salue et reste un moment avec lui. Nous passons ensemble au 5ème km après 20’ de course. Je suis toujours en avance.

brou1

Nous retournons vers le centre-ville et retrouvons les spectateurs. Nous croisons aussi les attardés des 2 courses, nous avons « juste » entre 3 et 4km d’avance sur eux ! Je me fais reprendre par Nicolas mais il semble flancher un peu sur la fin de parcours. Je décide alors d’accélérer pour l’aider et lui redonner le rythme. Il s’envole sur la fin du 1er tour et passera la ligne en 40’ et qq secondes. C’est exactement le même temps qu’il m’aura fallu pour boucler ces 10km avec un second passage devant la famille. Ca fait tout de même du bien de voir des têtes connues sur le bord de la route ! J’entame mon second tour en temporisant un peu car je sais que j’aurai un trou bientôt, c’est toujours comme ça ! Je reste avec un coureur de la Foulée Colignoise, une petite course que j’irai faire le week-end prochain sur une invitation. Nous faisons un bout de route ensemble sur un rythme entre 4’10 et 4’20 au km. Ça me place toujours dans mes objectifs alors je profite de cette petite accalmie pour divaguer un peu, me changer les esprits.

Puis arrive le km 13… Comme je le disais, j’ai toujours un coup de moins bien et c’est maintenant. C’est aussi le moment où le parcours entame un détour pour allonger d’un km la boucle de 10 pour atteindre la distance souhaitée. Je n’ai pas ce moment, je suis en 4’25 au km. Heureusement, c’est à la sortie de ce détour que Julien revient sur moi et m’entraine. Il est un peu ans le dur aussi mais semble être mieux que moi alors j’accroche, non sans mal. On revient à un rythme plus élevé, entre 4’00 et 4’10, c’est dur ! Les 15km se passent en 1h01. Mon avance s’est amenuisée mais je reste dans l’objectif. Puis la forme revient un peu, je reprends les coureurs qui m’avaient dépassé il y a quelques km. Julien est toujours derrière et au 20ème km, il me tire à nouveau jusqu’à ce que je lâche un sprint de fou dans la dernière ligne droite, sur 150m environ. Quelques coureurs, étonnés, accélèrent franchement. Seul 1 pourra me passer devant. Laetitia et les enfants sont juste devant la ligne, à droite alors je lève les bras et souris pour la photo ! Je passe la ligne, le chrono affiche :

   1 h 26’ 38    

Objectif atteint et par la même occasion, Record battu !!! Je me retourne, Julien arrive à une poignée de secondes. Je le remercie de m’avoir aidé dans ce second tour. Petit bisous à la famille et c’est Alain, des Lacets du Lizon que je vois arriver une petite minute après moi. Je savais qu’il allait peut-être venir mais je n’avais pas eu de confirmation. Il a bien couru aussi !

finish1

La suite : réhydratation, rhabillage, douche, resto, … Je croise Cyril qui a fait son semi en 1h21, objectif largement atteint pour lui aussi. Tout comme pour Marielle qui finit en 1h59’59 !!!! Belle précision !

Si je devais faire un bilan de cette course, je dirais que ma préparation un peu chaotique a tout de même été bénéfique, que j’ai passé assez facilement les 10 premiers kilomètres sur un bon rythme. Par contre, il y a ce trou du second tour qui me fait dire que je devrais peut-être encore mieux gérer le début de course pour mieux finir. L’apprentissage des courses sur routes continuent.

Je suis toutefois fort satisfait de ce résultat (comment ne pas l’être avec une amélioration du temps de 2’ !) et ça semble de bonne augure pour le Marathon de Genève. Il ne faudra toutefois pas se repose sur ces acquis pour faire un temps correct ! D’ici là, je vais donc continuer la préparation dans laquelle sont placés 2 petits trails pour ne pas oublier comment franchir les bosses !!! Le prochain rendez-vous est donc samedi prochain avec un 13km et 300m D+ à Coligny (01) toujours sous les couleurs du Team Trail Jura !

  • Temps Officiel : 1h26’39
  • Temps réel : 1h26’33
  • Classement : 105°/982 arrivants, 53° SEH

Ma course sur Movescount

Fermer le menu