Mijoux

MIJOUX

Il y a quelques temps, je vous ai parlé de Lajoux. Et bien non loin de là, il y a aussi Mijoux et si je vous en parle, c’est tout simplement parce que nous y avons passé la nuit entre les 2 étapes de l’UTTJ.

Tout d’abord, revenons sur ce terme de « joux ». Dans quelques ouvrages, on y découvre que joux (nom féminin) désigne une région boisée. Dans le Jura, cela semble être plus particulièrement représenté les grandes forêts de résineux. Bon, évidemment, la « Forêt de Joux » ou si l’on traduit la « forêt de région boisée », l’expression semble être u beau pléonasme ! Cependant, regardons-y de plus près. Lajoux est effectivement située dans une région riche en bois sur son plateau. Et un peu plus bas, toujours dans la forêt, sur la haute vallée de la Valserine, nous retrouvons Mijoux. Finalement, tout paraît logique !

Mijoux est donc une petite commune coincée entre le plateau de Lajoux et les hauts sommets des Monts Jura. La commune est posée sur la Valserine, cours d’eau de 46km formé par les nombreux ruisseaux qui descendent des hauteurs et qui va se jeter dans le Rhône à Bellegarde-sur-Valserine. Il s’agit là sans doute d’une des plus belles rivières sauvages de France. Mijoux, située à environ 1000m d’altitude s’étend alors du haut de la vallée de la Valserine jusqu’aux portes de Lélex, sur 16km !

Mijoux occupe la une place bien stratégique puisqu’elle se trouve à la croisée du chemin de la vallée de la Valserine et de la route entre la Savoie (en passant par Genève et Gex puis le col de la Faucille) et Saint-Claude (autrefois appelée Condat) où de nombreux pélerins se rendaient sur les sépultures des Saint Oyend. La commune fut alors l’objet de plusieurs traités entre Sires de Gex et abbés de Saint-Claude. Le premier en 1334 donna lieu à la construction à Mijoux d’un hospice accueillant les pélerins et tenu par des moines. Ce traité revêt une grande importance puisque cet hospice est sans doute la première maison habitée à l’année de la ville.

Ainsi, Mijoux a souvent servi de frontière durant l’histoire. D’abord le traité Franco-Espagnol d’Auxonne en 1612 (à cette époque, la Franche Comté dut espagnole) fixe la limite entre Ain et Jura sur la Valserine (qui l’est toujours aujourd’hui), puis le traité de Paris en 1815 à la chute de Napoléon indique que le cours d’eau est la limite du territoire français. Mijoux et la rive gauche (Monts Jura, pays de Gex) est alors en zone franche. Puis pendant la grande guerre, l’Allemagne nazie installe ici une ligne de démarcation, le côté « Jura » étant en zone libre et le côte « Ain » en zone occupée. La Kommandantur s’installe alors au niveau du pont Charlemagne et une autorisation est obligatoire pour passer d’une zone à l’autre. Aujourd’hui, Mijoux se trouve dans le département de l’Ain mais fait belle figure dans le haut massif Jurassien !

A Mijoux, il y eut essentiellement des chalets d’alpage avec les travaux habituels liés à la forêt ou au bétail. On y trouve naturellement une fromagerie. Mais dès le 19ème siècle, des lapidaires sont venus s’y installer dont les restes sont visibles dans la dernière bijouterie-joaillerie Trabbia Vuillermoz. Et depusi les années 50, l’activité principale de Mijoux devient les sports d’hiver. Les premiers téléskis remontant vers le col de la Faucille apparaissent dès 1953. Cette nouvelle tendance se développe bien, comme dans beaucoup de stations de montagne. Maintenant, le domaine skiable de Mijoux est sous la tutelle de la station des Monts Jura qui s’étend sur tout le haut massif depuis la Faucille jusqu’à Menthières vous permettant d’emprunter le Mont Rond, le Colomby de Gex, le Grand Crêt, Le Crêt de la Neige, le Reculet… Dans les coins moins pentus, vous aurez tout loisir de pratiquer l’activité nordique par excellence, le ski de fond. Et puis l’été, c’est un joli terrain de jeux pour les randonneurs, le VTT, etc…

Finalement, Mijoux, malgré sa position au fond d’une vallée, un peu perdue et oubliée est une commune riche en histoire et qu’il faut absolument aller découvrir !

Les courses à Mijoux:

 

Traversée par Un Tour en Terre du Jura (UTTJ) – Juillet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu