Crosscall Trekker M1 Core

Crosscall Trekker M1 Core

 

Lorsque vous partez sur un trail, emmenez-vous votre téléphone portable ? Je suis persuadé que, comme moi, la plupart d’entre vous le font. Non pas que nous attendons un appel urgent, ni que nous sommes complètement accrocs aux réseaux sociaux au point de ne pas vouloir louper la moindre notification. Mais le téléphone reste utile, lors d’une sortie longue mal engagée il permet d’appeler de l’aide, notre smartphone permet d’immortaliser la vue au point culminant de la course. Parfois, il est obligatoire, c’est inscrit dans le règlement de course.

Mais alors, comme le protégez-vous ? Moi, il m’est arrivé que le téléphone prenne l’humidité (combinée de la chaleur et de la transpiration) au point que mon réveil s’est mis à sonner et que le tactile ne fonctionnait plus. Et puis il peut tomber en le sortant de la poche au risque de l’abîmer. Mais heureusement, une marque a pensé à nous, elle ne commercialise que des téléphones « renforcés », il s’agit de Crosscall.

Crosscall : Outdoor Mobile technology

En 2009, le français Cyril Vidal, travaillant alors dans le bâtiment et pratiquant le Jet Ski fait un constat simple : son téléphone n’est pas adapté à son environnement. La poussière, l’eau, les chocs… autant d’éléments totalement incompatibles avec les marques de téléphones sur le marché. Il crée donc sa marque, Tech&Me puis Crosscall avec un objectif simple : commercialiser des téléphones résistants, étanches et avec une grande autonomie. Tous les modèles sont donc pensés dans cet objectif : résister. Au fil des années, Crosscall a développé une gamme allant des modèles de téléphones les plus simples aux smartphones.

J’ai rencontré Crosscall sur le salon du Trail à Chamonix lors de l’UTMB. J’ai pensé que ça pouvait effectivement être une solution pour le trail. J’ai donc pu tester le Trekker M1 Core.

Design, prise en main

Le Trekker M1 Core a été conçu pour aller à l’essentiel. C’est donc un smartphone relativement simple avec des lignes fluides rouges et noires. Il est un peu plus volumineux qu’un smartphone classique, pas tant en taille mais surtout en épaisseur. Il faut qu’il embarque une coque qui assurera l’étanchéité et la protection contre les chocs. Il est aussi un peu plus lourd (220g).

Il propose un écran 16M de couleurs de 4.5 pouces (854x480px) soit légèrement inférieur à la moyenne des smartphones des autres marques. Mais c’est suffisant lors de l’utilisation en trail, randonnée ou autre activité outdoor.

Au dos, il y a des vis un peu partout, toujours pour l’étanchéité dont 2 un peu plus grosses qui ferment la trappe d’accès aux cartes sim et micro SD. Il vous faudra donc utiliser soit un tournevis plat, soit la petite clé fournie avec le téléphone. Même sous la trappe, le logement des cartes est protégé par un petit cache en plastique. Sur cette même face, vous pourrez découvrir l’appareil photo et le flash.

   

Sur le dessus et le dessous, les accès aux connectiques (écouteurs, micro USB) sont également protégés par des capuchons étanches. Tandis que sur les côtés, vous retrouverez les boutons classiques pour le volume et la mise en route.

Une fois votre sim insérée, vous pouvez allumer votre téléphone et découvrir l’OS Android 6.0.1 Marshmallow. Du grand classique maintenant pour les smartphones, je ne vous détaillerai pas ce que vous pourrez y trouver. On peut par contre regretter le fait de ne pas avoir une surcouche « Outdoor » dédiée qui aura pu rendre l’expérience plus sympa. Côté tactile, l’écran répond bien, même humide grâce à la technologie « Wet Touch ». Par contre, immergé dans l’eau, ça devient plus compliqué.

Le Trekker M1 Core est doté d’un accéléromètre, d’un capteur de proximité et de luminosité. Il a également un GPS (+GLONASS) et avec tout ça, vous pourrez installer vos applications préférées pour le suivi de vos activités nature.

Dans mon cas, lors d’une course ou d’une rando, j’utilise principalement le téléphone pour prendre des photos : compact, on peut le ranger dans une poche et il ne sert pas qu’à ça, un seul appareil pour tout faire ! Le Trekker M1 Core est doté d’un appareil 8Mpx au dos et 2Mpx en façade. JE reste un peu sur ma faim car aujourd’hui, les smartphones milieu de gamme proposent tous à minima 12Mpx, la différence de qualité est visible…

Globalement, le look du téléphone est sympa, de belles couleurs et un design qui donne envie de sortir ! Evidemment un peu plus épais et lourd mais il embarque l’essentiel.

Voyons maintenant ce qui nous intéresse sur ce type de téléphone, sa résistance aux conditions « extrêmes » d’utilisation.

Résistance aux chocs

Bon bah là, j’ai mis le téléphone en conditions réelles : je l’ai lâché pour qui chute à hauteur d’homme sur différentes surfaces (carrelage, béton, cailloux…). Alors oui, j’ai pu faire plus extrême en le jetant en l’air, en le faisant tomber d’un immeuble de 12 étages, en tentant de le fracasser violemment mais en trail, ça n’est tout de même pas très fréquent !

Le constat est simple : aucun impact, aucune rayure, si sur les bords, ni sur l’écran.

Pour permettre cela, le Trekker M1 Core est enveloppé d’une épaisse coque de protection. Ses coins sont « cassés » pour diminuer les points fragiles. Sur la face avant, l’écran est constitué d’un verre trempé Gorilla Glass 3 réputé très solide. De plus, il est légèrement en retrait des protections plastiques. Ainsi, en tombant à plat, le verre ne touche pas l’obstacle tant qu’il n’y a pas d’arêtes vives comme sur un caillou par exemple.

En bref, c’est une vraie réussite sur le plan de la solidité et de la résistance aux chocs.

Étanchéité

Je vous l’ai déjà un peu décrit, tout a été pensé pour que la moindre goutte d’eau ne pénètre pas à l’intérieur du téléphone : les jointures entre les différents éléments, la coque arrière et la trappe d’accès bloquées par vis, les capuchons sur les accès aux connectiques… De ce fait, il sera également étanche à la poussière. Le téléphone est certifié IP67.

Vous allez me demander si je l’ai mis dans l’eau ? Eh bien oui, je l’ai fait (j’ai toutefois au préalable retiré ma carte sim, au cas où), je l’ai immergé dans 20cm d’eau dans le lavabo, téléphone allumé. Le verdict : et bien ça fonctionne, après quelques minutes dans l’eau, le téléphone est toujours allumé et le tactile fonctionne bien.

 

Il paraît qu’il résiste également à l’eau de mer mais là, dans le Jura, c’est plus compliqué à essayer. J’aurais presque pu lors de notre escapade du côté de Marseille lors du trail de la Sainte Baume sauf qu’il y avait avis de tempête début mars… Il est aussi censé pouvoir resté en immersion 30 minutes en immersion sous 1m de profondeur. Je n’ai pas été jusque-là non plus, ça ne reflète pas vraiment mes conditions d’utilisation.

Autonomie

Voilà un autre point important lorsqu’on embarque un téléphone sur une activité outdoor tels que le trail ou la rando. Trouver des points de recharge devient vite compliqué. La batterie de 3000mAh du Trekker M1 Core est donné pour tenir 20h en communication, 10h avec le GPS activé et 30 jours en veille. C’est largement au-dessus de la moyenne des autres téléphones !

L’autonomie de 10h avec GPS équivaut à la plupart des montres dédiées de milieu de gamme et les 30 jours de veille correspondent à ma Suunto Ambit 3 Peak.

Dans une utilisation « urbaine », j’ai effectivement pu utiliser le téléphone 2 à 3 jours (suivant les applications activées dont la géolocalisation) sans le remettre en charge. Quasi n’importe quel autre smartphone nécessitera une charge quotidienne.

Lors de mes trails, j’utilise ma montre pour le suivi d’activité et non le téléphone. Je n’ai donc pas besoin du GPS et peux le désactiver. Le téléphone est donc capable dans ces conditions de tenir un ultra sans problème !

Le Trekker M1 Core en bref…

J’attendais particulièrement ce modèle sur ses points forts : résistance aux chocs, étanchéité et autonomie. Je dois dire que de ce point de vue, je ne suis pas déçu, il fait parfaitement le boulot. Vous n’aurez plus peur d’emmener votre téléphone avec vous sans l’abîmer, le Trekker M1 Core est parfaitement adapté aux activités nature.

Par contre, sur les caractéristiques générales des smartphones, n’attendez pas des exploits : une version Android classique bien que récente sans surcouche qui aurait pu le rendre plus sexy, un appareil photo de seulement 8Mpx, des fonctions habituelles… rien de neuf en somme.

Mais voilà, il fait le job et c’est ce qu’on lui demande. Alors pour 279,90€, c’est correct. Après, si vous en voulez un peu plus, vous pouvvez opter pour le Trekker M1 à 399,90€ (appareil photo 13Mpx mais version d’Android antérieur, moins de mémoire interne…) ou le Trekker X3 (verre Gorilla Glass 4, appareil photo 16Mpx et surtout une série de capteurs très intéressant comme le baromètre, thermomètre, hygromètre, altimètre, capteur magnétique) qui vous coûtera 549.90€. En clair, le M1 Core reste à mon sens le meilleur compromis.

Caractéristiques techniques

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour,
    j’ai un Crosscall trekker M1 core depuis quelque temps…
    j’en suis satisfait, il est solide , MAIS, pour un téléphone OUTDOOR, je trouve vraiment dommage qu’il ne possède pas de capteur magnétique !!!
    Aucune application de type “boussole ” ne peut être utilisée….
    Il faut se mettre en mode GPS , mais du coup il faut être en extérieur pour capter le signal gps..
    C’est vraiment ballot…dommage que Crosscall ait fait l’économie de ce capteur sur ce modèle, il serait alors vraiment un téléphone d’outdoor.
    Salutations

    1. lolotrail

      C’est vrai. Cet article date un peu et je pense que des améliorations ont pu être apportées au produit. Je n’ai pas suivi… Ma principale critique après recul c’est que sa carcasse qui lui donne cet aspect robuste n’est finalement pas très adapté aux sports outdoor de mouvement comme le trail car beaucoup trop gros. La folie des écrans larges rend tout cela bien moins pratique au final…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu