2018 – Bilan de la saison #9

2018 – Bilan de la saison #9

Je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis le mois d’août, alors me revoilà ! La fin de saison a été en demi-teinte : pas d’objectif, juste quelques courses pour le plaisir, avec les copains, avec ma femme. C’est la fin d’année, c’est donc l’heure de faire le bilan de cette saison écoulée.

Pour moi, 2018 a été la découverte de nouvelles expériences. Tout d’abord de ski de fond en début d’année. Même si j’avais déjà chaussé les skis les saisons précédentes, il m’a paru évident que pour prendre plus de plaisir à glisser, il me manquait cruellement de la technique. Début 2018, j’ai donc pris quelques cours avec le Ski Club du Lizon. 7 demi-journées de skating à corriger des gestes, à améliorer l’équilibre, la glisse, la technique. Ma saison de ski s’est terminée avec l’obtention de l’étoile d’Or ! De l’avis des moniteurs, je dois maintenant pratiquer le plus possible et je suis apte à m’engager sur des courses. J’ai alors pris la décision de porter un dossard en ski de fond en 2019.

L’autre grande expérience de 2018 fut en trail celle-ci : mon premier 100 miles! Dès l’ouverture des inscriptions, j’ai pris mon dossard pour l’Ultra 01XT, soit mon premier ultra de 160km. La première partie de saison, juste après l’hiver, fut donc consacré à sa préparation. C’est par là que je commencerait mono bilan :

Mars à Mai : Ultra Préparation

Dès les skis rangés au garage, j’ai ressorti les baskets pour reprendre le trail. J’ai démarré la saison assez tôt car mon principal objectif de l’année se trouve en Juin. La première étape fut le Trail de la Croix du Dan, à Poligny début mars pour 27km. Force est de constaté que le manque de pratique de course s’est fait sentir : si le cardio est bien là, le temps passé sur les skis ne m’ont pas fait travailler ls bons muscles! Sur cette course, je termine avec de grosses crampes sur les quadris en descente alors que c’est en général mon point fort… Un résultat en demi-teinte (131° sur 231 arrivants), une bonne course de reprise malgré tout qui me permet de retrouver des sensations.

La suite de la préparation s’est faite début avril sur le “traditionnel” Trail des Reculées et ses 46km. L’objectif était de passer du temps en course. Je pars donc dernier et remonte le flux petit à petit. De bonnes sensations, de la course en montée et même si je finis une peu fatigué, j’ai encore l’énergie pour aider une copine à terminer sa course. Je finis 128° sur 293, soit dans la première moitié. Plutôt pas mal en étant parti du fond de grille.

L’étape suivante, c’était le Trail des Lacs fin avril sur son nouveau format de 55km. Encore une séance de travail pour moi, mon but étant de courir le plus possible .Ce sont donc plus de 20km que j’ai avalé sans marcher, aussi bien en côte qu’en descente. Le parcours vallonné, parfois monotone en forêt, était parfait pour cet exercice. A la mi-course, je retrouve Sylvie qui fait le lièvre sur les 17 derniers km. Je termine 37° sur 71.

Petite récréation début mai avec le Cross (non officiel) de Maisod. Si 2 monstres sont bien trop rapides pour moi, je finis les 7km sur le podium malgré tout. Une petite course idéale pour travailler la vitesse.

La dernière grosse course de préparation à l’Ultra, c’était sur la Promenade des Bucherons, à Hauteville mi Mai. Une course de 70km qui m’a permis d’approcher les conditions réelles de la future course : certains chemins sont similaires et j’ai couru tout le long avec Franck qui lui aussi sera sur l’Ultra 01XT. Une belle journée, bien que difficile, qui se termine après 11h de course à la 49° place sur 67.

Il me reste une dernière étape de vitesse avec un relai par équipe à plat : un premier effort seul de 5km puis un second de 5km avec les collègues. Mon premier 5km seul se fait sur un bon temps de 21 minutes qui pose l’équipe en 4° position. Au final, nous serons 11° sur 89 équipes.

Juin : l’heure du Défi Ultra 01XT

Nous y sommes, dernière ligne droite avant LE défi de l’année : les 160km et 5200m de dénivelé de l’ULTRA 01 XT. Une épreuve où j’ai été particulièrement bien aidé par mon binôme de choc, Anne, qui m’a fait une assistance aux petits oignons et à mes 2 pacers Sylvie et Jean-Luc. Une course longue, difficile, un peut trop roulante pour moi. A nouveau des soucis de digestion mais une gestion globale plutôt bonne qui me permet de faire un finish de folie et de terminer cette épreuve en moins de 32h à la 90° place sur 160.

C’est fait, j’ai terminé un ultra de 160km, ma plus longue distance en trail ! Je ne suis pas peu fier et heureux de l’avoir fait. Mais encore, je le dois à mes amis qui m’ont suivi du vendredi soir à la nuit du samedi au dimanche, à Laetitia qui m’a soutenu, à Franck avec qui nous avons fait un bon bout de chemin ensemble. J’en suis donc capable et cela m’ouvre de nouvelles perspectives vers de nouveaux défis.

Un été reposant

Après cette folle course, place un peu au repos. Enfin tout est relatif car 2 semaines après, je voulais jauger mon état de forme, voir comment je récupérais de cet effort. Alors je me suis inscrit à la Course des Bourriques pour 11km avec peu de dénivelé. Évidemment, j’ai senti les douleurs musculaires mais qui ne m’ont pas empêché d’accrocher une 49° place sur 284 arrivants en 51 minutes.

En Juillet, c’était aussi l’organisation de l’UTTJ avec une étape complète de 42km sur le plateau du Lizon. J’étais donc à pied d’œuvre le samedi sur la première étape pour faire “voiture balai” et le dimanche au ravitaillement de Pratz. 2 nouvelles belles journées à faire courir les autres!

Nous sommes ensuite partis en vacances en famille en Italie où la chaleur ne m’a permis de ne faire qu’on tout petit footing tôt le matin! Nous avons donc profité du soleil pour visiter Rome, Pise, Florence…

A notre retour, petite escapade en montagne pour passer une nuit au refuge du Mont Pourri, au-dessus des Arcs. Promenade en famille, marmottes, coucher de soleil…

Et puis avant la fin des vacances, je suis retourné sur la Rubatée Verte de 9km à Lajoux. Mais je n’avais aucune motivation pour faire un résultat, j’ai préféré courir avec les copains et je me suis retrouvé pacer pour une concurrente en difficulté. Je termine donc plutôt en fin de classement mais sans aucun regret.

Rentrée des classes et fin d’année

Dès le mois de Septembre, retour au boulot avec 2 courses au programme :

Le Duo Trail des Crozets que j’ai fait avec Julien. Autant lui pouvait être en forme, autant moi, j’ai pêché dans la seconde boucle. Il a passé son temps à m’attendre, me pousser… à cause de mes crampes! Nous terminons 28° relais sur 54.

Et puis fin septembre, c’est l’Oyo Trail Tour Haut Bugey, à Oyonnax. Au départ, je comptais faire le 24km mais vu la forme, je me suis rabattu sur le 12km. Bien m’en a pris car j’ai tenu un bon rythme qui me permet de finir 29° sur 203 et 5° Master 1. Une bonne séance de vitesse, la forme semble être revenue.

Octobre, c’est d’abord la Course de la Passerelle. Pas de course pour moi car je tiens le micro tout la matinée. Une édition un peu humide mais toujours aussi sympa.

La semaine suivante, nous profitons d’un petit tour chez mes parents pour parcourir le Trail du Mâconnais en duo avec Laetitia. Je me suis mis à son rythme en tentant de la motiver, de la faire courir le plus possible. Nous finissons ensemble les 10km en 1h22.

Mon dernier dossard de l’année, c’était pour l’Izernight, devenu un rituel maintenant. Surtout, nous jouons le challenge des clubs avec les Lacets du Lizon! Je m’engage sur le 11km en ayant fait quelques belles séances de préparation. Mon objectif des de figurer le plus haut possible dans le classement pour jouer mon rôle d’équipier. J’ai eu de très bonnes sensations, je n’ai pas vu le temps passer et je finis en 52 minutes à la 27° place sur 371 et encore 5° Master 1. Cette performance, et surtout celle des autres (!) nous ont permis de remporter à nouveau le challenge!

La fin d’année s’est ponctuée de quelques sorties trail seules ou de nuit avec Laetitia, rien d’exceptionnel, juste de l’entretien. Il faut dire que mon emploi du temps professionnel mais aussi avec les résultats du Trail Jura Tour et le salon de la Saintélyon, ne m’ont pas permis d’en faire beaucoup plus. J’ai aussi profité début décembre d’un week-end enneigé pour rechausser une fois les skis.

Mon bilan 2018

Côté sportif, je suis fier d’avoir pu finir l’Ultra 01XT. Je pense que ma préparation a été plutôt bonne bien que, à postériori, pas idéale. Je pense que pour 2019, je vais préparer différemment mes objectifs. Je ne vous embêterai pas cette année avec trop de chiffres car au final, j’ai moins couru que l’an passé:
J’ai porté 13 dossards (16 en 2017) pour 449km (544km en 2017) et près de 15000m D+ (23300m en 2017).

Côté humain, encore une magnifique année : de part les copains qu’on retrouve à chaque départ, les amis qui m’ont suivi pendant 32h sur mon Ultra, les coureurs avec de grands sourires sur les courses où je faisais partie de l’organisation. En ce qui me concerne, le Trail reste une pratique humble, conviviale et c’est pour cela que je continue!

Côté santé, il y a eu des hauts et des bas. Une première partie de saison au top et une fin d’année moins glorieuse. Quelques soucis musculaires à l’automne et une sciatique mi-décembre… Mais on va réparer tout ça pour 2019.

Et justement, 2019?

J’ai évidemment de nouveaux projets en 2019. A ski, comme je vous en ai déjà parlé plus haut mais aussi en trail. De nouveaux défis pourraient s’ouvrir à moi. Aussi, comme je vous le disais, je vais sans doute modifier la façon de me préparer à l’Ultra avec plus de séances de vitesse et un peu moins de grandes courses. Mais pour en savoir plus, il faudrait être encore un peu patient, je vous dévoilerai une partie de mon programme au mois de Janvier.

En attendant, je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d’années. Profitez-en, ne négligez pas le repos, c’est important et mettez-vous en tête de belles résolutions trail pour 2019 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu