2016 – LE DOUBLE DÉFI – EP. II

2016 – LE DOUBLE DÉFI – EP. II

Si vous avez suivi l’épisode I, je vais passer les 4 premiers mois de l’année 2016 à travailler la vitesse pour préparer des courses essentiellement sur route avec dans ma programmation un semi et surtout, point d’orgue de cette première partie, mon 1er défi de l’année, le Marathon de Genève. Du travail de fond donc, révision des bases, pour un objectif qui relève encore de l’inconnu pour moi. Mais une fois cette échéance passée, changement radical de programme pour revenir à ce que je préfère, le trail, et surtout la préparation de mon 2nd défi

A peine le Marathon de Genève terminé (j’espère!), on entre immédiatement dans le vif du sujet. En effet, dès le 15 mai, soit 8 jours après, je sera aligné sur le Trail des Gorges de l’Ardèche. Il s’agit là de la sortie annuelle des Lacets du Lizon et nous devrions donc être une bonne 20aine inscrits sur l’une des 3 épreuves de l’évènement : 10, 23 ou 41km. J’ai longuement hésité sur la distance à parcourir car juste après un marathon, il me semblait plutôt raisonnable de faire une petite distance bien que je préfère les trails longs. La question, finalement, c’est quel est l’objectif de cette course? Faire un résultat? Certainement pas. Non, l’Ardèche avec mon club, c’est un moment de partage et de plaisir alors je laisse de côté la performance et je décide de partir pour 41km et 1530m de dénivelé. J’irai donc là-bas en mode détente, avec la GoPro et l’intention de me greffer au groupe de coureurs des amis et de prendre du bon temps. Avaler la distance et le dénivelé sera suffisant pour ma préparation au défi de l’été.

Le mois de mai ne sera pas encore fini que déjà, je reprendrai le départ d’un autre trail, d’ailleurs assez inattendu celui-ci : la Maxi-Race du lac d’Annecy. Là encore, pas question de performances et j’ai opté pour une nouvelle distance marathon avec 42km et 2870m de D+. Je n’avais pas du tout prévu de passer par Annecy cette année mais lorsque mon épouse à feuilleté l’Endurance Book 2016 et a vu mes petites croix un peu partout, elle est tombée sur la page de la course en me disant :

“J’aime bien Annecy, tu veux pas aller courir là-bas?”

Evidemment, mon visage s’est illuminé à cet instant! De plus, je savais que mes compères de la Saintélyon 2015 étaient aussi inscrits (d’où aussi mon choix pour la Marathon-Race) alors je n’ai pas hésité un instant, je me suis inscrit ! Sur le papier, 2 fois plus de dénivelé pour la même distance que l’Ardèche. Ce sera donc une continuité dans ma préparation dont le principal objectif est de travailler les côtes, je vais être servi !

En juin, je n’ai encore rien de prévu. J’aimerai bien me trouver une course un peu plus longue, histoire de s’habituer petit à petit aux grandes distances, mais je cherche encore… Il y aura sans doute 1 ou 2 courses, peut-être à nouveau l’Epercienne qui me réussi bien pour le moment (12km et 250mD+).

uttj-super-lolo

En juillet, pas d’UTTJ pour moi cette année. Ou plutôt, je serai bien sur l’UTTJ dans une toute nouvelle formule (3 jours, 115km, 6500mD+) mais je passe du côté de l’organisation. Je me charge notamment du prologue de 15km (700m D+). Je ne pourrais donc pas porter de dossard cette fois-ci. Mon idée était donc de trouver un petit ultra sur la fin du mois (type Tour des Fiz). Mais fin 2015, je reçois un mail d’une amie qui cherche un relayeur pour faire les 105km et 6400m D+ de l’Ultra Tour du Beaufortain. Son mari fait l’intégrale et elle souhaite faire le relai mais se retrouve alors toute seule. Rapidement, je regarde où ça se passe et je m’aperçois qu’une partie du parcours m’intéresse tout particulièrement puisqu’elle se trouve être un morceau de mon défi n°2, cela me permettrait de repérer cette portion. Alors je me propose et c’est donc validé, le 23 juillet, je partirai en second relayeur pour 55km et 2500mD+. Ce sera mon dernier dossard avant mon objectif.

Car vous l’aurez compris, c’est bien au mois d’août que mon 2nd défi se place et si je peux vous en parler aujourd’hui, c’est tout simplement parce qu’hier, 13 janvier 2016, j’ai eu confirmation de mon tirage au sort pour la TDS, une des courses de l’UTMB ! Vous le savez, cette course, il me tient à cœur d’aller au bout puisqu’en 2014, lors de ma 1ère participation, j’avais dû abandonner au Cormet de Roselend après 66km. Il y aura un air de revanche le 24 août 2016 entre Courmayeur  et Chamonix, tout au long des 119km et 7250mD+. Toute ma saison sera orientée pour cette échéance. Le travail de vitesse durant 4 mois, l’accumulation de dénivelé par la suite… j’espère accrocher mon dossard avec une préparation optimisée et avec l’expérience suffisante qui me permettra de rallier enfin Chamonix!

DEFI n°2 : les Traces des Ducs de Savoie (UTMB) le mercredi 24 août 2016

Je pourrai finalement considérer ma saison réussie si cet objectif est rempli. Peu importe le résultat, le classement, juste être finisher me suffira. Et puis, vu la fête à Cham’ lors de la semaine UTMB, je compte bien en profiter. Quelques amis participeront à l’une des courses, j’espère pouvoir les rencontrer sur place (Runnosphère, Team Trail Jura, Lacets du Lizon, …).

La fin de saison? Tout ce qui vient à partir de septembre sera du bonus, des courses pour profiter, peut-être quelques petites distances pour tenter de performer un peu, mais chacun de mes dossards seront portés pour le plaisir. Cette période me permettra aussi de revenir un peu sur les courses jurassiennes car si vous avez bien suivi, toutes mes courses se déroulent hors département (Ain, Suisse, Ardèche, Haute-Savoie, Savoie, Italie, …) mis à part les Reculées de Lons. Je pense donc que j’irai faire un tour du côté du DuoTrail des Crozets et du Trail des 7 Monts. Je serai évidemment aux manettes à nouveau sur la Course de la Passerelle à domicile (peut-être un dossard?). Sans doute aussi qu’il y aura une petite étape de nuit soit sur l’Izernight où nous avons un challenge à défendre avec les Lacets du Lizon, soit sur le Lyon Urban Trail by Night que j’avais bien apprécié en 2014. Et puis en fin de saison se dessine une nouvelle participation à la Saintélyon mais cette fois-ci en relai avec mes 3 collègues de l’an passé.

2016 est donc une année importante pour moi avec ce DOUBLE-DEFI composé d’une toute première expérience sur la distance reine sur route au Marathon de Genève puis d’une revanche à prendre sur l’Ultra Trail lors de la TDS et enfin dépasser cette barre des 100km de course. J’aurai à cœur d’à nouveau vous faire partager du mieux que je peux chacune des échéances de ce programme avec des récits de courses, des photos et j’espère plus de vidéos qu’en 2015.

Continuez à me suivre sur ce blog, cette année s’annonce passionnante !!!

Fermer le menu